Une partie de campagne

par

Résumé

M. Dufour, un commerçant parisien, sa femme Pétronille etleur fille Henriette prévoient de fêter l’anniversaire de la mère à la campagnepour passer une journée calme en famille. Après cinq mois d’attente, le jourtant attendu arrive et la famille se lève tôt le matin pour se préparer pour ledépart. M. Dufour a emprunté la voiture de son laitier, une belle voiturepropre et assez spacieuse. Le fiancé d’Henriette, Cyprien, un jeune hommeblond, est aussi du voyage. Ils passent par les Champs-Élysées, traverse Paris etrejoignent Bezons, une petite ville à quelques dizaines de kilomètres aunord-ouest de Paris. Durant tout le trajet, la petite famille est émerveilléepar la nature qui les entoure : il y a de la verdure partout, des fleursde toutes les couleurs, l’air est pur, le soleil brille – bref une très bellejournée s’annonce.

On pose ses bagages dans une auberge et la petite familletout enchantée par le joli paysage commence à se balader. Ils arrivent à unegrande rivière à l’eau pure où se reflète le ciel ; entourée d’arbres,elle offre une vue magnifique et attire plusieurs visiteurs, notamment descanotiers venus exercer leur passion.

Mme Dufour et sa fille Henriette sont totalementdifférentes : la mère est très ouverte tandis que la jeune demoiselle estréservée. Les deux femmes s’amusent sur des balançoires puis on va manger surl’herbe pour goûter plus pleinement à cette nature. Deux beaux et charmantsgarçons, deux canotiers, qui ont pour habitude de venir ici, leur cèdent laseule place à l’ombre du jardin. Ils souhaitent faire connaissance, notamment avecHenriette, qui est très attirante. Quant à la mère, elle compensel’amollissement de son corps par des poses suggestives. La petite famille etles deux hommes se mettent donc à converser ensemble, sous l’impulsion de Mme Dufour.Les deux canotiers sont bavards et racontent leur vie avec passion. Ilsplaisent à Mme Dufour ; Henriette se montre plus gênée par la présence deson père et de son fiancé.

À la fin du repas, les deux hommes invitent les deux dames àfaire un tour en yole. Mme Dufour accepte sans hésitation, elle est vraimentattirée par ces deux inconnus aux corps musclés. C’est une femme bien en chair,elle porte une jupe blanche qui découvre ses jambes à la vue de tous, et soncorset souligne son imposante poitrine.

Henri, l’un des canotiers, se rapproche d’Henriette, il luiparle tendrement, et tente de la séduire, elle qui est si timide, si innocente.Quant à la mère, elle est entre de bonnes mains, et c’est ce qu’elledésirait : elle veut qu’on s’occupe d’elle, qu’on lui procure ce désir quicouve sous la routine conjugale. Elle est prête à tout pour apaiser cette enviequi la hante tous les jours. Henriette au contraire éprouve beaucoup de mal àse libérer, son compagnon essaie de l’embrasser mais elle se détourne. Aprèsavoir résisté un certain temps, elle finit par lui céder dans une« cachette de verdure » où le jeune homme lui a promis qu’ellepourrait voir un rossignol. Si rien de ce qui se passe réellement n’est décrit,le chant du rossignol suggère sans mal ce dont est témoin ce petit coin deparadis. Les deux femmes rejoignent ensuite M. Dufour et le fiancéd’Henriette qui les attendaient pour retourner à Paris avant le coucher dusoleil.

Deux ans passent, le jeune canotier ne peut oublier lemoment passé avec Henriette. Il pense en être tombé amoureux et décide de larejoindre à Paris. Après de longues semaines de recherche, il finit parretrouver son domicile, où ne vivent cependant que les parents de la jeunefemme, qui lui apprennent qu’elle s’est mariée. Attristé par cette nouvelle, ilrentre chez lui avec beaucoup de regrets, tout en se disant qu’il n’auraitjamais dû la laisser partir ce jour-là, mais qu’il aurait dû lui avouer sonamour.

Un an plus tard, Henriette et son mari se rendent à ce mêmeendroit de la partie de campagne faite jadis par les Dufour. Pendant que sonmari dort, Henriette revoit le canotier. Elle lui confesse que ce moment passéavec lui hante ses nuits. Peu après son mari se réveille et elle retourne àParis avec lui.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >