Analyse big fish

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1699 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse filmique de Big Fish (2003)
(1h50mn35s-1h56mn28s)

Big Fish est un film américain de Tim Burton, film qui arrive après La planète des singes, le budget est moins important que pour les précédents films du réalisateur. Le scénario est de John August, d’après le roman de Daniel Wallace, avec Evan Mc Gregor dans le rôle d’Edward Bloom (jeune), Albert Finey, pour Edward Boom (adulte) etBill Crudup pour Will le fils d’Edward. Ce film retrace l’histoire d’un homme qui par des anecdotes ou légendes essaie de sortir d’une vie terriblement ennuyeuse, ordinaire. Cet homme travestit la réalité, il se dit qu’il n’a pas gâché sa vie, et trouve une échappatoire grâce à ses calomnies. Film puzzle construit sur des flash back, qui sortent tout droit de l’imagination d’Edward et non de lapure réalité de son passé. Nous allons analyser la séquence annonçant la mort du personnage principal. Nous verrons tout d’abord comment l’histoire est racontée par le film, ensuite, nous aborderons la narration dans le film et pour finir, nous analyserons la mise en scène de l’image et du son.

I- L’Histoire racontée par le film

Le monde représenté par le film est caractérisé toutd’abord par les personnages qui sont pour cette séquence, Edward Blum, son fils Will, ainsi que toutes les personnes qu’Edward a rencontré au long de sa vie. Edward Blum est en train de vivre ses dernières heures, et sur son lit de mort, demande à son fils de lui conter l’histoire de sa mort. Dans le conte, le personnage désire quitter au plusvite l’hôpital pour rejoindre au plus vite la rivière. Lors de leur arrivée dans ce lieu calme et paisible qu’est la rivière, suite à une course effréné en voiture, les deux protagonistes sont accueillis par tous les amis d’Edward Blum qui sont venus lui dire un dernier au revoir. Pour insister sur la joie présente lors de cette scène d’adieu, leréalisateur décide de vêtir la plupart des personnages de rouge et de blanc, couleurs symboles de la vie, on peut donc pense qu’à partir de cette scène Tim Burton à voulu faire référence à la réincarnation.
L’action se déroule vers la fin du 20ème siècle, en Amérique. Cette séquence est la conclusion du film, moment ou le personnage principal Edward Blum meurt. Cette finn’est pas triste on pourrait presque la qualifier de scène d’amour, grâce à toutes ces personnes heureuses de dire adieu à un ami. Le personnage part mais dans ses rêves. La véritable action se déroule dans une chambre de l’hôpital, mais celle narrée pas Will part de cet hôpital lugubre pour arriver suite à un passage urbain très rapidedans un lieu boisé où règne la tranquillité, endroit idéal pour partir en paix.

II- La narration

Bien que le film soit construit à partit de flash back, la séquence finale ne peut pas être considérée comme un flash-back, ni même comme une anticipation, l’histoire de la mort d’Edward Blum est raconté en temps réel avec la véritable mort d’Edward. L’action réelle est simplementdonnée à voir, c’est un récit impersonnel, en revanche, l’action irréelle est marqué par la présence s’un narrateur, ce narrateur fait partie intégrante du film, ce n’est cependant pas comme dans la plupart du film Edward Blum le narrateur, à ce moment précis, c’est Will son fils qui prend la place de conteur. Tim Burton met le fils à la place du narrateur à la fin du film pour le rapprocher deson père, ainsi, le public ressent plus l’amour qui unit le père et le fils et peut se replacer lui-même dans une situation semblable à partir du vécu de chacun.
La séquence est construite à partir de montage alterné, on passe d’un plan à l’hôpital à un plan qui illustre le départ d’Edward Blum pour l’au-delà et ainsi de suite jusqu’à la fin véritable du protagoniste sur son lit d’hôpital....
tracking img