Body one et le canal internet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2074 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Body One

Société anonyme au capital de 2 076 800 €.

Siège Social : 47/49 rue Cartier Bresson, 93500 Pantin.

420 050 916 R.C.S Bobigny.

Historique :

1998 : Création de la société par Marc SEROUSSI (25 ans d’expérience dans la distribution).

2004 : Entrée en bourse

2008 :- Echec du projet de cession de Body one à Lingerie diffusion.

Partenariat avec LINGERIE DIFFUSIONqui devient le fournisseur privilégié.

- BODY ONE bénéficie ainsi de sa puissance d’achat.

- Développement de la vente en ligne avec la création de BODY ONE NET, détenue par les 2 parties à parts égales.

- Procédure de sauvegarde le 9 octobre suite aux mauvais résultats de la société qui permettra à la chaîne de lingerie "discount" de poursuivre son activité et de geler sesdettes pendant six mois.

2009 : Changement de propriétaire effectif depuis le 30 septembre. La société est maintenant détenue par le Groupe ARIEL (Ariel Amsellem détient 75,35 % des actions composant le capital de la société et 65,31 % des droits de vote qui leur sont attachés). (Son historique, ses données chiffrées et ses activités exercées)

Chiffres :

Evolution de l'enseigne BODY ONENombre d'unités 2004 2005 2006 2007

Total France 73 98 81 75

Dont franchises 70 93 76 65

Au titre de l'exercice clos le 31 mars 2008, Body One a réalisé un chiffre d'affaires de 7.427.380 € (contre 8.937.129 € au titre de l'exercice précédent) et a enregistré un résultat d'exploitation déficitaire de 1.295.289 € (contre un déficit de 80.804 € au titrede l'exercice précédent).

Activités :

Commerce de détail d'habillement en magasin spécialisé

Produits : Lingerie

3 lignes:
- Lingerie (70%)
- Balnéaire (15%)
- Vêtements de nuit (15%)

Lingerie ultra-féminine, faite de raffinement et l’élégance. Produits de très bonne qualité. Joue sur le thème du luxe et du plaisir. Prix extrêmement abordables qui facilitent l’achatcoup de cœur (prix moyen=30 €).

Le marché :

A l’instar des autres segments de l’habillement, la lingerie n’échappe pas aux turbulences : ventes stagnantes, recrutement en berne, concurrence de la distribution alimentaire… Les enseignes font le dos rond mais conservent des atouts.

La lingerie s’accroche à ses dessous. Confrontées à des ventes plutôt moroses et à une conjoncture délicate,les marques, distributeurs et réseaux du secteur doivent s’adapter et réajuster leur modèle économique. Plusieurs données témoignent de la zone de turbulences traversée par les professionnels du segment.

Le 45eme salon international de la lingerie, qui s’est tenu à Paris du 18 au 21 janvier dernier, n’a accueilli que 20 254 visiteurs, soit une baisse de 22% par rapport à l’édition 2008. En causenotamment : "des acheteurs moins nombreux par enseigne", justifie l’organisation.

La manifestation a toutefois accueilli 12 377 visiteurs étrangers issus de 102 pays et 500 marques étaient présentes, dont une centaine de nouvelles. Une preuve que la lingerie reste donc attractive en dépit de résultats contrastés.

Le marché vit de ce fait une période de transition, prélude à un mouvement deconsolidation résultant de la conjonction de plusieurs phénomènes :

- la spirale déflationniste perdure. Des opérateurs risquent de se trouver fragilisés financièrement dans un contexte difficile car les banques sont très sélectives sur les octrois de financement ;

- l'intensité capitalistique s'accroît. Les entreprises doivent être en mesure de financer la R&D de façon à suivre le rythme enmatière d'innovation, la hausse des budgets marketing (visibilité des marques), l'ouverture éventuelle de points de vente, les pertes temporaires liées à la montée en puissance progressive des boutiques, les investissements nécessaires pour se déployer à l'international pour les marques qui ont ce potentiel ;

- les marges sont sous pression. Une des réponses passe par des regroupements pour...
tracking img