Dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (676 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dom Juan Acte 5 scènes 5 et 6

Intro : A la fin de l’acte 4 Dom Juan lance un défit au commandeur en acceptant d’aller souper avec lui.
En 1665, son dernier ouvrage Tartuffe ayant été censuré ,Molière décide d’écrire Dom Juan. Cette pièce de théâtre relate les aventures d’un libertin. En effet, le héros de cette pièce de théâtre, Dom Juan, n’accepte aucune règle exceptée les siennes.Arrivée de la fin de la pièce et le moment où par l’intermédiaire de la statue il livre son dernier combat contre Dieu.

Conclu : Les scènes finales de cette œuvre montrent à quel point Dom Juan étaitlibertin : le refus de se repentir ainsi que l’essai de vaincre la justice divine en sont les preuves. Dans ces deux scènes, Dom Juan a donc poussé la logique du défi à son apogée, mais acceptera tout demême la main de la statue : il paie pour ses pêchés. Ainsi, tout au long de l’œuvre, nous pouvons dire que Dom Juan est une tragi-comédie, dont le comique est représenté par le valet Sganarelle.I. La présence du surnaturel

1. Le spectre
* Dans la scène 5, le spectre fait son apparition sous la forme d’une femme voilée. Il représente ainsi toutes les femmes trompées au cours de savie.
* spectre = Done Elvire
* Le spectre se transforme ensuite pour représenter le Temps avec sa faux à la main. Ainsi, la présence de cette faux signifie que le spectre est égalementreprésentatif de la Mort, qui guette Dom Juan 

2. La statue
* statue est l’élément surnaturel dominant : elle représente le monde des Morts, parallèlement à Dom Juan qui est vivant
* deuxpersonnages sont opposé : DJ et la statue : : la statue ne peut bouger (en théorie), elle reste immobile, calme, stable, contrairement à Dom Juan qui est de caractère fort instable et qui ne peuts’empêcher de bouger.
* En serrant la main de la statue Dom Juan accepte ce pacte il va être punis de ses pêchés, comme l’annonce la statue : « l’endurcissement du pêché traîne une mort funeste. »...
tracking img