Gestion du changement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6215 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les formes du management La gestion du changement dans les organisations
Les évolutions qui affectent de manière quasi continue l’environnement des entreprises conduisent à placer au centre des préoccupations des managers la conduite du changement dans l’organisation. Pascal Charpentier souligne que les méthodes de mise en œuvre du changement et la phase de consolidation de ce dernier, passantsouvent par une modification radicale des systèmes de gestion, importent autant que sa raison même. La diffusion de la démarche participative a réduit l’influence des approches plus technocratiques. Les technologies de l’information occupent un rôle très spécifique dans la gestion du changement en ce qu’elles interfèrent désormais autant sur sa conduite que sur sa motivation. C. F.
e changementest au cœur des préoccupations des entreprises depuis que les managers ont rompu avec deux hypothèses fondamentales des approches classiques de conception des organisations : l’existence d’un mode « idéal » d’organisation, et l’idée d’une stabilité des formes organisationnelles. Bien qu’ils soient encore tentés par les approches normatives, les dirigeants admettent désormais qu’à un problèmedonné, il peut exister différentes solutions organisationnelles possibles, l’intérêt de la démarche de conduite du changement étant justement de déterminer celle qui représente la meilleure combinaison socio-productive, c’est-à-dire le meilleur compromis pour l’organisation au regard de ses caractéristiques économiques, techniques et sociales.

De plus, soumises aux contraintes mouvantes de leurenvironnement, les entreprises ne considèrent plus l’organisation comme un état stable, mais comme une variable d’efficience qu’il faut ajuster en permanence. La problématique du changement ne se limite pas aux débats sur la nécessité de faire évoluer les organisations. Elle intègre également une réflexion sur la méthode de conduite du changement. Il semble en effet aujourd’hui acquis que la méthodeest essentielle dans la réalisation des objectifs du changement. La modernisation en cours des entreprises et services publics l’illustre bien : dans ces cultures marquées par une réticence élevée au changement, l’incertitude concerne moins la nature des transformations à opérer que la manière dont elles vont être introduites. Et les difficultés de méthode peuvent elles-mêmes en retourinfluencer les choix organisationnels et modifier les compromis initialement visés.
Comprendre le management Cahiers français n° 321

Le changement dans les organisations
La question du changement concerne aujourd’hui, mais cela n’a pas toujours été le cas, l’ensemble des niveaux de décision au sein de l’entreprise, correspondant à la typologie d’Igor Ansoff : décisions stratégiques, tactiques (1), etde gestion courante. Malgré les différences d’enjeux évidentes entre ces trois dimensions, les objectifs sont identiques puisqu’il s’agit dans tous les cas de tendre vers l’efficience de l’organisation. De plus, quelles que soient la nature et l’importance des transformations envisagées, on retrouve toujours dans les processus de conduite du changement le même souci de rationalité, celle-ciétant supposée garantir l’optimalité des solutions à mettre en œuvre.

Les formes du management 29

Performance et changement : l’élargissement du champ de la réflexion
La notion de changement dans les organisations est indissociable de celle de performance. Or, cette dernière, longtemps restreinte à la qualité de l’organisation des ateliers de production et à l’adaptation des principesd’administration des entreprises, s’est progressivement élargie à toutes les dimensions de la firme. La réflexion sur l’organisation a en effet été longtemps dominée par les travaux des grands organisateurs du début du siècle. Par leurs complémentarités, l’approche taylorienne de rationalisation par « le bas » (les ateliers de production) et la rationalisation par « le haut » de Fayol (les principes...
tracking img