Gide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1225 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Albatros
Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.
5 À peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.
Ce voyageurailé, comme il est gauche et veule !
10 Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !
Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
15 Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.
Étude du texte
Versification
*Traditionnelle : régularité.
* Alternance des rimes féminines et masculines respectée.
* Poème composé de quatre quatrains en alexandrins.
* Les rimes sont croisées.
* Sonorités
* 1re strophe : double allitération ([s], [z] × 11 → harmonie imitative).
* 2e strophe : double allitération ([s], [z] × 8).
* Rythme : maladresse de la démarche de l’albatros (3estrophe).
* v. 1 : 6+6.
* v. 2 : 1+5+6.
* v. 3 : 6+6.
* v. 4 : 3+3+6.
Progression thématique
* 1re strophe : mise en situation, récit d’habitude → présent : jeu de la capture des albatros.
* 2e strophe : effet de l’appontage sur l’albatros.
* 3e strophe : perte de dignité de l’albatros, jeux de l’équipage.
* 4e strophe : comparaison albatros / poète.Les deux aspects de l’albatros
* Utilisation d’un vocabulaire positif lorsqu’il est question du vol : « vastes », « compagnons de voyage », « rois de l’azur ».
* Emploi d’un vocabulaire négatif lorsqu’il est question de l’arrêt : « maladroit et honteux », « piteusement ».
* Par ailleurs, l’équipage est anonyme : « hommes d’équipage », « ils », « l’un », « l’autre ».
Vision du poète* Cf. comparaison albatros / poète dans la dernière strophe.
* Dans les deux premiers vers : le poète est surhumain et donc extraordinaire.
* Dimension épique.
Pour conclure
À l’aide d’une métaphore, le poète révèle dans la dernière strophe sa vision du poète, il se voit comme un être différent mais surtout inadapté à la vie en société.

Čitav život francuskog pesnika Šarla Bodlerabio je prepun očaja, mržnje, neuspeha, skandala. Ali da krenemo od uzroka. Bodler je rođen 1821. u Parizu. Njegov otac Fransoa umire kad je Šarlu bilo svega pet godina. Dete živi od rente koju mu otac ostavlja. Međutim, majka se preudaje za generala Opika i tu kreće dečakova patnja: očuh ga stavlja pod tutorstvo, sud određuje koliko će mališan primati novaca od rente, kasnije ga očuh i majka šaljuna kažnjenički iskupiteljski put u Indiju odakle on beži. Nije ni čudo što se kasnije odao alkoholu, drogama, prostitutkama, zaradio sifilis, odgovarao pred sudom… Zbog svega ovoga ne možemo očekivati da Bodler piše ljubavnu poeziju punu pastelnih boja i prijatnih mirisa. Njegova zbirka „Cveće zla“ je 1857. dovela pesnika do propasti. Naime, sud odlučuje da su njegove pesme skandalozne i nemoralnei ne pridaje im nikakvu umetničku vrednost. Bodler umire u 46-oj godini života u potpunoj agoniji i uz povremene trenutke ozarenja u vidu opijuma, hašiša i ljubavnih zanosa.
Svoju zbirku pesama posvećuje „savršenom čarobnjaku francuske pisane reči“, Teofilu Gotjeu. Ovaj pesnik je bio njegov savremenik, ali ne vidi se razlog zbog kojeg bi baš njemu bila posvećena zbirka. Nije imao naročituenergiju, nije učinio uticaj na Bodlera pa se zato ne zna uzrok ove posvete.
Bodler je čak hteo da da svojim pesmama naziv „Limbovi“ (krugovi pakla), zbog toga što se u njima prepliću dubina i visina. Ali ni naziv koji je zbirka na kraju dobila, ne odskače od pesnikove poetike. Naime „Cveće zla“ je oksimoron – spajaju se u jednu sintagmu po značenju dve potpuno suprotne stvari. Cveće je lepo, šareno,...
tracking img