Gueule casses

Pages: 8 (1895 mots) Publié le: 16 novembre 2014
L'expression « gueules cassées » inventée par le Colonel Picot, premier président de l’Union des Blessés de la Face et de la Tête, désigne les survivants de la Première Guerre mondiale ayant subi une ou plusieurs blessures au combat et affectés par des séquelles physiques graves, notamment au niveau du visage. Elle fait référence également à des hommes profondément marqués psychologiquement parle conflit, qui ne purent regagner complètement une vie civile ou qui durent, pour les cas les plus graves, être internés à vie.

À la fin de la grande guerre, le nombre total de morts s’élevait à 9 millions dont plus de 2 millions d’Allemands, presque 1,5 million de Français, 1,8 million de Russes, 750 000 Britanniques, et 650 000 Italiens. Proportionnellement à sa population, la France est lepays où les pertes ont été les plus importantes.

Ce bilan ne correspond pas seulement aux tués sur les champs de bataille ; il inclut également des soldats morts chez eux, gravement atteints par des maladies telles que la grippe espagnole, mais aussi des hommes ayant succombé aux séquelles de leur maladie. Ainsi, après la guerre, le nombre de soldats morts des suites de leurs blessures s’élève àenviron 500 000 tandis que la grippe fit 200 000 morts supplémentaires en France.

Historique de la législation sur les travailleurs mutilés et handicapésModifier

26 avril 1924 : La loi prévoit que des centres de rééducation soient ouverts pour les victimes d’accident du travail.
Mai 1924 : La loi assure l’emploi obligatoire des mutilés de guerre. Les textes qui suivront reprendront troispoints de cette loi :
Obligation aux entreprises de plus de 10 salariés d’employer des pensionnés de guerre et veuves de guerre (quota d’emploi de 10 %) ;
Pourcentage obligatoire des emplois réservés ;
Salaire avec éventuel abattement.
1930 : Création des pensions aux mutilés et victimes de la guerre, des centres d’appareillage, des centres de rééducation fonctionnelle et des emplois réservés.Début de l’histoire de l’emploi des personnes handicapées.
La douloureuse situation de l'après-guerreModifier


Tableau de Kārlis Padegs, intitulé « Memento From1918. John Yperite » évoquant les blessures de guerre de la première mondiale

casque et appareillage utilisée pour la reconstruction faciale de blessés de guerres dits "gueules cassées" lors de la première guerre mondiale, avec pourinconvénient de faire sans cesse saliver les blessés.
Durant la guerre, et après la guerre, en plus des soldats morts laissant en France trois millions de veuves et cinq millions d’orphelins, de nombreux soldats de retour de la guerre ou des hôpitaux étaient gravement handicapés par les séquelles: blessures reçues au front, amputés, mutilés du visage, aveugles, gazés, défigurés, etc... Ceshommes représentaient 6,5 millions d'invalides pour près de 300 000 mutilés à 100 % [1]. En majorité, ces blessés étaient des hommes âgés de 19 à 40 ans. Alors que la reconstruction du pays nécessitait un énorme travail, leur invalidité limitait la main d'oeuvre et le temps disponible, ainsi ensuite que la reprise économique du fait de leur incapacité à pratiquer une activité professionnelle et quel’État était contraint à verser à chacun d’eux une pension.

La population est vieillissante, majoritairement féminine ; les mariages prévus sont annulés, retardés ; le pessimisme d’après-guerre n’encourage pas les naissances : ainsi, 1,6 million de naissances auraient été annulées à cause de la guerre[réf. nécessaire]. La France retrouvera néanmoins sa population d’avant-guerre le temps d'unegénération (en 1950).

Afin de réparer les dégâts physiques et psychosociaux de la guerre, des centres sont ouverts pour proposer des méthodes de camouflage ou de réparation des visages abîmés. L'expression « Gueules cassées » aurait été introduite par le colonel Yves Picot alors qu’on lui refusait l’entrée à un séminaire donné à la Sorbonne sur les mutilés de guerre. Les Hospices de Lyon furent...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les Gueules Cassés
  • Les gueules casses de 1914-1918 : lanalyse de la brutalisation de la socit
  • Ta gueule
  • Ta gueule
  • Ta gueule
  • Ta gueule
  • Ta gueule
  • Allend ma gueulr

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !