Le roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1130 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Roman et ses personnages

"le roman est un miroir qui se promene le long du chemin" Stendhal
Cela signifie que, tout fictive qu’il puisse être, le roman traduit la réalité.

Plan
Définition du roman
Les origines du roman
Les caractéristiques du roman
La narration romanesque
Le pouvoir du narrateur et le pouvoir du lecteur
Le personnageromanesque : la notion de « héros »
Les fonctions du roman
Tableau synoptique (=synthèse) de l’évolution du roman du XVIème *au XX*ème* siècle

DÉFINITION DU ROMAN
Le Roman, selon le Littré, est « une histoire feinte écrite en prose où l’auteur cherche à susciter l’intérêt par la peinture des passions, des mœurs, ou par la singularité des aventures ».
Pour le Robert,le roman est « une œuvre d’imagination en prose, assez longue qui présente et fait vivre dans un milieu des personnages donnés comme réels et nous fait connaître leur psychologie, leur destin et leurs aventures. »

ORIGINES DU ROMAN
Le terme du roman date du Moyen-Age. Il a d’abord désigné la langue vulgaire issue du latin parlé (celtique) pour donner le gallo-roman

Romanz: Languevulgaire issue du latin parlé par le peuple qui s’oppose au latin littéraire parlé par les intellectuels. Au XVIIe siècle, le mot désigne un récit en vers écrit en langue romane (romans récités et colportés de bouches à oreilles par les troubadours et les trouvères (transportent la littérature)

Les 2 premiers romans sont :
Le Roman de Renard (Jean de Renard auteur présumé) : 27 récitsindépendants d’auteurs inconnus et tournant autour d’un seul héros : le goupil (=renard). C’est une œuvre satirique qui remet en question les mœurs et la nature humaine (ses vices). Il y a également uneimpression de comique, une satire légère non engagée.
Le Roman de la Rose écrit par Guillaume de Lorris et Jean de Meung (faisaient paraître leurs nom de manière implicite) il s’agitde la conquête du cœur de la femme et de l’amour difficile, entrave/roman didactique qui apporte enseignement de l’amour et des difficultés.
Rabelais  5 romans (fantastique, aventures pas roman) Roman à cette époque, renonce à sa forme poétique. Il devient une œuvre de fiction en prose.

Il faut cependant distinguer le roman du récit :
Le roman est plus complexe que le récit etcontient des points de vue plus diverses et de nombreux personnage.
Le récit présente un ou deux personnages qui vivent un drame, une aventure, dont on ne retient que l’essentiel.
Aussi, le roman est différent de la nouvelle puisque celui-ci est plus long.
De même, le roman est plus vraisemblable que le conte qui est plus féérique et merveilleux.

LES CARACTÉRISTIQUES DU ROMAN :Le roman est la narration d’une fiction. La narration signifie la manière de conter, on l’appelle le discours. La fiction est ce qui est conté dans le roman. On l’appelle diégèse (=histoire).
Il faut distinguer auteur et narrateur.
L’auteur : celui qui imagine le récit et l’intrigue. Il a un nom et il a vécu en un milieu et un temps donné.
Le narrateur est celui qui racontela fiction. C’est la voix de papier (celui qui parle dans le roman). Le rôle du narrateur peut être assuré par :
Par personne. C’est la voix de Zola par exemple dans L’Assommoir qui raconte. On e sait pas vraiment qui parle. C’est une voix neutre ou focalisation 0. On retrouve cela dans les livres de Zola.
Il faut distinguer entre lecteur et narrataire.
Émetteur +récepteur (qui parle à qui)
Le système d’énonciation du roman est celui d’un narrateur s’adressant à des lecteurs qu’il ne connaît pas. Ce sont des lecteurs virtuels.
Le narrataire est un destinataire du discours à l’intérieur du roman qu’il faut distinguer du lecteur. Par exemple Abbé Prévost, prêtre et auteur de Manon Lescaut et de Histoire du Chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut qui met...
tracking img