Les marques dont on parle le plus sur le net

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (677 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les marques dont on parle le plus sur le Net
12/10/2009 - Groupe Reflect et Trendy Buzz lancent le Baromètre de l’attention marketing, un outil qui doit permettre aux marques d’ajuster leurstratégie de communication en conséquence.
Andy Warhol a un jour confié au New York Times : «Ne fais pas attention à ce que l'on écrit sur toi, contente-toi de le mesurer.» Groupe Reflect, agence de marketinginteractif et relationnel, et Trendy Buzz, spécialisée dans la gestion d'influence et de l'e-reputation, semblent avoir retenu la leçon.
Elles viennent de créer un Baromètre de l'attentionmarketing, premier du genre, à partir des conversations des internautes francophones, positives comme négatives. Résultat : un classement mensuel des 50 marques internationales dont on parle le plus sur leToile.
Sans surprise, les cinq premières places du classement sont occupées par des marques high-tech. Twitter se hisse en première position, devant Google, Apple, Facebook et Microsoft. «Ces marqueset, surtout, ces réseaux sociaux bénéficient du phénomène de bouche-à-oreille, lui-même amplifié par les communautés», explique Manuel Diaz, PDG de Groupe Reflect.
On notera que les investissementspublicitaires de ces réseaux sont très faibles, voire inexistants pour Facebook et Twitter. Autrement dit, l'investissement publicitaire ne génère pas forcément de l'attention. Une observation quipourrait modifier la façon dont les marques communiquent. «Pour s'adapter à ce nouveau contexte, les marques devront adopter un modèle de marketing de l'attention et non plus de l'interruption dans lequelle consommateur peut se permettre de zapper le message de communication», analyse Manuel Diaz.
Une stratégie que semblent avoir assimilée les entreprises américaines et anglaises, contrairement auxmarques françaises qui ne représentent que 36% de ce baromètre pourtant francophone. «Les marques françaises sont très peu nombreuses à avoir franchi le pas du “digital”. Elles ne sont pas prêtes...
tracking img