Litterature

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (453 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
III- La rédaction du commentaire composé du texte:
 [pic] L'introduction:
S'il n'est pas le premier à tenter de fixer par l'écriture l'illumination provoquée par l'apparition d'une femmeséduisante, si Nerval ou Baudelaire l'ont précédé, René Char, poète de l'instant fugitif, évoque dans son œuvre plusieurs figures féminines éphémères. C'est le cas dans un bref poème en prose intitulé « Congé auvent », tiré du recueil Seuls demeurent, écrit durant la Seconde Guerre mondiale: la rencontre d'une jeune fille mystérieuse dans un cadre rustique, tel est bien au premier abord le sujet de cepoème. Nous analyserons comme le récit de Char met en valeur cette rencontre, avant d'être attentif à ce qui, dans le texte, nous éloigne d'une interprétation d'ordre anecdotique et sentimental.
 
 [pic]Le développement:
I. La rencontre fortuite d'une passante
A. Circonstances
B. Une présence féminine
C. Une rencontre furtive
 
II. Portée symbolique du poème
A. Un contexte significatif
B. Unepersonnification[pic]
C. Portée universelle
 
 [pic] Développement de la partie II-B-2 du plan (voir le plan détaillé)
La majuscule du mot « Nuit » autorise à donner à ce terme une valeurallégorique, mais laquelle? Nuit des origines, symbole de l'innocence, d'un « avant-monde » pour reprendre le titre de la section du recueil dont est issu le poème ? Nuit, royaume de l'ombre, de la mort quiravage la France en guerre? La figure féminine semble ambivalente elle-même, puisque deux notations font d'elle, parallèlement, une figure lumineuse: elle est comparée « a une lampe dont l'auréole declarté serait de parfum », expression qui comporte trois termes appartenant au réseau lexical de la lumière; et elle s'échappe dans la direction opposée au soleil déclinant pour aller du côté del'Orient où se lève le jour. Et même si elle porte sur ses lèvres des traces de la nuit, on ne fait que tout juste les « distinguer », et le mot « chance », dans la dernière phrase, invite à y voir...
tracking img