Melancholia

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1456 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Victor Hugo : éléments biographiques.

Victor Hugo est l’un des écrivains majeurs du XIX°. Né à Besançon le 26 février 1802 et mort à Paris le 22 mai 1885, il domine tout le siècle. On le présente comme un homme de combat. Dès l’âge de 16 ans il se décide pour une carrière littéraire. A 18 ans, il fonde Le Conservateur Littéraire, un journal ultra-royaliste. A 20 ans, il épouse Adèle Foucher,une amie d’enfance, dont il aura cinq enfants. C’est alors un jeune homme fougueux. A partir de 1824 il mène un double combat littéraire et politique (social). Il fait figure de chef de file du mouvement romantique. Il offre au public six recueils poétiques ainsi qu’un roman historique : Notre-Dame de Paris. Il est en outre élu à l’Académie française. De 1827 à 1843, son combat littéraire le mèneavant tout au théâtre. En 1827 il publie Cromwell, un drame surtout connu pour sa Préface, manifeste contre le classicisme et véritable art poétique dans lequel Hugo propose très largement sa vision de l’art dramatique, du drame romantique. En 1830 il se livre à ce que l’on appela, non sans une certaine exagération, la bataille d’Hernani. Suivent ensuite des drames comme Le roi s’amuse en 1832,Lucrèce Borgia en 1833 ou Ruy Blas en 1838. Après l’échec des Burgraves, en 1843, alors que sa vie privée s’avère problématique (sa fille Léopoldine meurt noyée, ses relations avec sa femme sont conflictuelles), il rencontre Juliette Drouet. Il ne publie rien pendant une dizaine d’années et se consacre au combat politique. Il est élu député en 1848, puis il fait scandale en 1849 avec un discoursprononcé sur la misère. Il choque aussi par ses propos contre la peine de mort. Le coup d’Etat de 1851 le contraint à l’exil (il séjourne 19 ans à Jersey, puis à Guernesey) ce qui le ramène à l’écriture. Sa production est alors extraordinairement féconde : quatre recueils poétiques importants dont Les Châtiments (1853), Les Contemplations (1856) et La légende des siècles de 1859 à 1883. On compteaussi trois romans : Les Misérables (1862), Les Travailleurs de la mer (1866) et L’Homme qui rit (1869). Il milite cependant pour une réforme du système judiciaire, pour l’abolition de la peine de mort, contre l’esclavage en Amérique du Nord. Il offre souvent un refuge aux dissidents et déshérités en tous genres. Refusant l’amnistie de Napoléon III, il ne regagne la France qu’avec La proclamation dela République en 1870 et se fait élire comme député de gauche à Bordeaux en 1871, puis sénateur d’extrême gauche, en 1876. Il publie un roman en 1874, Quatre-vingt-treize. Il meurt en 1885 sur un dernier alexandrin : « C’est ici le combat du jour et de la nuit ». On décrète alors un deuil national : un sarcophage de 22 mètres de haut contenant son cercueil est placé sous l’Arc de Triomphe,entièrement drapé de noir. Il sera ensuite conduit au Panthéon.

Etudier un poème engagé. : Victor Hugo, Melancholia.

Ce poème revêt une forme monolithique (une seule strophe) : cette forme peut connoter l’élan du poète qui ne s’arrête pas dans sa dénonciation. Le texte est composé en alexandrins (mètre souvent utilisé pour exprimer la gravité, la solennité). Le titre a des allures antiques etrenvoie à la notion de tristesse. On peut parler de titre élégiaque*. *Elégie : poème lyrique dont le ton est le plus souvent tendre et triste. Ce poème est composé de deux mouvements : - Vers 1 à 16 : tableau des enfants. Les vers 1 à 3 comportent trois questions rhétoriques qui annoncent le thème. - Vers 17 à fin : réquisitoire. Par l’étude des champs lexicaux, on remarque l’omniprésence de lasouffrance sous toutes ses formes (physiques, affectives et morales). D’emblée, le poème se situe dans un registre pathétique* (du grec « pathos », souffrance). * Le registre pathétique est utilisé pour susciter la compassion du lecteur, pour l’attendrir. Il constitue un moyen de persuasion. Dénonciation et condamnation du travail des enfants. L’image du travail : Le travail est présenté comme «...
tracking img