Organisation du travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1253 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1 – Organisation du travail et efficacité du système productif
1 – De la division du travail au fordisme
A – Les principes
Adam Smith est un économiste classique, il a écrit plusieurs livres dont « La Richesse des Nations ». Smith ,ici, n’est pas clair quand il parle de la division du travail. Il parle aussi bien de la division technique du travail, division horizontale (c’est-à-dire lafabrication d’un produit est divisé en taches élémentaires). La division sociale du travail c’est le fait qu’il y est les différents métiers et que les gens se spécialisent dans un métier précis.
La division du travail entraîne une augmentation de la productivité du travail : un effet d’apprentissage lié à la répétitivité (plus on fait la même chose, plus on devient rapide) ; les temps-morts(pause entre 2 tâches) ; les individus sont incités à innover des machines pour perfectionner la production du bien ou du service.
La division du travail entraîne une augmentation de la productivité qui entraîne une hausse de la production, ce qui est : la croissance.
La conséquence sur l’activité économique : plus la division du travail est importante, plus la production est forte, et plus il fautun marché important pour écouler cette production.
La division du travail est le moteur de la croissance économique grâce au gain de productivité.
On peut faire un parallèle entre l’analyse de Smith et la croissance androgène : la croissance entraîne le progrès technique, ce qui entraîne la croissance. Il y a des interactions.

Taylor était un contre mètre devenu ingénieur (1856-1915) et ilmet en place/conçoit une organisation du travail qui permet une très forte augmentation de la productivité appelée Organisation Scientifique du Travail (OST). C’est des gestes fait pour aller plus vite. Il avait filmé des ouvriers qui travaillés pour voir quelle était la meilleure manière d’augmenter la vitesse de production. Après il y a la division du travail horizontale ou verticale (séparationentre ingénieurs, les ouvriers exécutent le travail, structure de l’entreprise en pyramide). The one best way : on cherche à chaque fois le meilleur geste pour gagner en rapidité et en efficacité. La rémunération à la tâche c’est ceux qui travaillent le plus qui gagnent plus (tout dépend de la productivité)
Cette OST répond a un double problème que connaît les Etats-Unis à la fin du 19ème : maind’œuvre abondante, qui peut bouger très rapidement donc ils sont embauchés très vite. En effet, certains ne sont pas remplaçables comme les personnes qualifiés, donc il y a un rapport de force en faveurs des patrons qui choisissent la qualité de travail. Les non-qualifiés sont, eux, facilement remplaçables. En appliquant le travail à la chaîne, les ouvriers ne bougent pas, le produit vient vers eux.Le fordisme c’est l’OST (taylorisme approfondi) + le travail à la chaîne + la standardisation + 5$ par jour. La standardisation permet une production de masse pour réaliser des économies d’échelles. Ils doublent le salaire pour que les ouvriers puissent acheter au bout d’une dizaine d’année une voiture par exemple. Ford a bien mieux payé ses salariés afin de limiter le turn-over, c’est-à-dire larotation des effectifs.
Le pilotage par l’amont : c’est l’entreprise qui fixe ce qu’elle produit (qualité & quantité), la demande s’adapte à l’offre et la demande était très forte donc pas de problèmes de débouchés.
Cette organisation est rigide en matière de relation sociale, et aussi d’un point de vue technique parce que l’entreprise produit sans variations possible. La souplessenécessaire à l’OST était obtenue grâce à des sous-traitants.
B – Les conséquences économiques et sociales du Fordisme
Un français produisait 18,02$ de 1990 en une heure de travail en 1973. De 1950 à 1973, la productivité du travail a augmenté de 5,04% par an en moyenne en France. De 1973 à 1990, la productivité horaire d’un travailleur français a augmenté de 14% en moyenne chaque année.
En...
tracking img