Tiers mondes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3149 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La décolonisation a permis aux pays qui étaient colonisés d’agir de leur plein gré, indépendamment de la métropole et ainsi né ce que l’on appelle le Tiers-Monde. L’expression « Tiers-Monde » est apparue sous la plume du démographe Alfred Sauvy qui écrivait en 1952 dans son article publié dans L’Observateur : « l’ensemble de ceux que l’on appelle, en style des Nations Unies, les payssous-développés, ce Tiers-Monde ignoré, exploité, méprisé, comme le Tiers État, veut lui aussi être quelque chose ». Mais si le mot date de 1952, le concept est né plus tôt, dans l’après-guerre, et s’est concrétisé dès 1949 lorsque le Président Truman annonce son plan d’aide aux « pays sous-développés ». Le mot Tiers-Monde se réduit parfois au stéréotype de l’Afrique. Cependant, le Tiers-Monde comporteenviron 120 pays se répartissant dans le monde. Beaucoup de pays du Tiers-Monde sont dans la zone chaude, mais il y en a aussi dans la zone tempérée comme la Corée du Nord et une bonne partie du territoire de la Chine. On peut réduire le Tiers-Monde à la définition des pays les plus pauvres et les moins développés du monde selon l’Indice de Développement Humain, mais ce n’est pas si simple. Cesnouveaux États indépendants sont généralement très fragiles et connaissent pour la majorité d’entre eux les mêmes difficultés.
Nous devons nous demander comment s’est effectué le passage du Tiers Monde aux Tiers Mondes.
Le Tiers-Monde regroupe de nombreux pays unis par leurs problèmes de développement et d’autres critères, essayant de dénoncer la bipolarisation en tentant de s’unir pour imposer unnouvel ordre international. Mais en réalité, en raison de leurs différences, ils n’ont pas su s’imposer car ils regroupent des peuples et des pays divisés, de niveau de développement très inégaux. On parle donc plutôt aujourd’hui des « Tiers-Mondes ».

I/ Les caractéristiques et la naissance du Tiers-Monde
A/ Origines et causes de leurs sous développement
On accorde au sous développement desjustifications différentes. Le déterminisme physique en est une : en effet, les climats tropicaux ne sont pas propices à une agriculture intensive, permettant de nourrir tout un pays. Puis la colonisation, qui avait nui à l'investissement et à l'évolution sociale, constituait le principal facteur du retard en matière de développement. La vague de décolonisation des années 50 n’a pas non plus étéune bonne chose pour ces pays, ils n’étaient pas prêts à s’auto-diriger.
Ces pays ont un certain nombre de caractère communs comme leur évolution démographique défavorable (taux de fécondité élevé, forte mortalité infantile et faible espérance de vie), l’insuffisance alimentaire, l’analphabétisme, les maladies et la pauvreté de masse, les ressources négligées, voire gaspillées, la forteproportion d’agriculteurs à basse productivité, la faiblesse des classes moyennes, l’industrialisation restreinte ou incomplète, l’hypertrophie du secteur tertiaire, faiblesse du produit national par habitant, le travail des enfants, la situation de subordination économique, les très violentes inégalités sociales, l'absence d'accès à l'eau potable, aux soins médicaux, …De plus les pays du Tiers monde ontune faible participation à l’économie internationale, ce sont des exportateurs de produits primaires ou de matières premières tel que des hydrocarbures, de minerais, des denrées agricoles (café, cacao, bananes…). Tout ceci bien qu’a des degrés différents, continue de caractériser le Tiers-Monde. Ils sont encore largement dépendant de centres de décision qui leurs sont extérieurs comme les siègessociaux des FMN, les bourses, les aides militaires qui se situent Paris, Londres, Bruxelles, New York, …
Le fossé se creuse encore avec les pays développés du nord, entre 1945-1973, le développement de la croissance séparant pays riches et pays pauvres. Les pays du Tiers Monde sont victimes de l'absence de croissance, ou d'une croissance non redistribuée, qui empêche ainsi le profit de tous...
tracking img