Truc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1517 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire 2nde 13 – EED – Proposition de correction
Les Français et la monarchie 1789-1793

Réponses aux questions
( Décrivez le doc1(nature, date, contexte, description de la scène).. Quels éléments laissent penser que la Révolution est terminée à cette date ?
La gravure que nous avons à commenter commémore la fête de la Fédération qui eut lieu à Paris sur le Champs-de-Mars le 14 juillet1790. Cette fête devait célébrer l’anniversaire de la prise de la Bastille et le nouveau régime politique, la monarchie constitutionnelle ou parlementaire, qui succédait à la monarchie absolue. Ce régime politique, dans lequel le roi et les représentants élus du peuple se partagent le pouvoir, est inspiré du modèle instauré outre-Manche au XVIIe siècle. En 1790, nombreux sont les Français qui pensentque ce type de régime va succéder à la monarchie absolue. La Révolution française n’aurait ainsi duré qu’un an, le temps d’imposer au Roi le partage du pouvoir avec l’Assemblée nationale.
L’idée de concorde nationale et de réconciliation entre le Roi et son peuple est ici mise en scène et exaltée. La foule est venue nombreuse (plus de 300 000 personnes) pour assister à cette fête qui se dérouledans une atmosphère de liesse : les embrassades, les cris de joie et les témoignages de cet enthousiasme sont partout visibles entre fédérés, garde nationale et peuple parisien. Les fédérés venus de province se groupent autour de la bannière de leur région. Au centre de l’esplanade, Talleyrand, évêque d’Autun, célèbre une messe sur l’autel de la patrie. À droite, en haut des marches qui conduisentà la tribune royale, on aperçoit Lafayette, commandant de la garde nationale, conciliateur entre le Roi et les Français, qui prête serment au nouveau régime et à la future Constitution : « Nous jurons de rester à jamais fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution décrétée par l’Assemblée nationale et acceptée par le Roi […] ». Le Roi prête sermentaprès lui. En réalité, cette réconciliation célébrée le 14 juillet 1790 en grande pompe n’est qu’une façade : Louis XVI n’est pas prêt à renoncer à la monarchie absolue.

(Comment Louis XVI analyse-t-il la situation politique du pays et la sienne ? Que demande-t-il à Léopold II ?
Selon Louis XVI, la monarchie constitutionnelle n’est plus qu’une coquille vide : non seulement il ne gouverne plus(il évoque son « simulacre d’autorité »), mais l’Assemblée nationale elle-même est dépossédée du pouvoir par les clubs – Jacobins ou Cordeliers en tête – (« les clubs se sont emparés de toute autorité »). Louis XVI dénonce les « factieux » et se place en défenseur des Français « qui désirent véritablement le bien de leur patrie ». Le ton de cette lettre et les propos tenus montrent bien que LouisXVI n’a jamais vraiment cru en la possibilité d’une monarchie constitutionnelle. Étant prisonnier, il demande une aide militaire à Léopold II. Il ambitionne de finir la Révolution et de reprendre le pouvoir par la force. Il en appelle à la solidarité des souverains d’Europe, qui peuvent légitimement s’inquiéter de la Révolution française : ne risque-t-elle pas de montrer aux peuples d’Europe qu’ilest possible de renverser les souverains ?

(Décrivez le doc3. Par qui et pourquoi le palais des Tuileries a-t-il été pris d’assaut ?
La prise des Tuileries est une réaction du peuple parisien au manifeste du duc de Brunswick, général en chef des armées prussiennes et autrichiennes. Dans ce manifeste, connu à Paris le 1er août 1792, le duc de Brunswick menaçait le peuple parisien et lesjacobins d’une « vengeance exemplaire » si le moindre outrage était fait au Roi et à sa famille. Ce manifeste, qui avait pour objectif d’impressionner les révolutionnaires, ne fit au contraire que renforcer leur détermination ; il conduisit à la prise des Tuileries, la journée décisive de la chute de la monarchie. Résidence du Roi depuis son retour à Paris en octobre 1789, le palais des Tuileries est...
tracking img