Cours l1 droit de la famille

Pages: 22 (5282 mots) Publié le: 5 mars 2011
Droit civil

Introduction:
Approche sociologique de la famille: la famille tient une place à part dans la société dans la mesure ou chaque individu appartient nécessairement à une famille dès la naissance, à un moment donné dans notre vie on la quittera pour créer une autre famille etc..
Définir la famille n’est pas facile car on peut avoir plusieurs conceptions de la famille, qui vontvariées dans le temps, dans l’espace, on peut regrouper trois catégories de famille:

- La famille patriarcale, c’est la famille la plus ancienne, au départ elle recevait un sens plus large, elle comprend alors toute personne unie par un lien de parenté ou d’alliance sans limitation (elle comprend le ménage, les ascendants, les descendants, les collatéraux c’est-à-dire les frères et les sœurs,oncles, tantes, neveux, nièces, cousins germains, voire cousins issus de germains). Dans le droit romain c’est cette conception qui constituait la famille patriarcale (elle était organisée autour d’une autorité, celle du père). La famille était constituée dès lors qu’elle était soumise à la puissance du pater familias. Cette conception a longtemps survécu, elle s’est atténuée sous l’ancien régime mêmesi la cohésion de la famille était dépendante de celui qui détenait l’autorité puis qui a quasiment disparue avec la révolution française. Cependant il en existe encore des traces dans le droit contemporain, spécialement lorsqu’on observe le droit des successions, la conception de la famille y est large, dans la mesure ou la succession peut aller jusqu’aux cousins issus de germains.

- Lafamille « religieuse » , elle est en lien avec la religion.
La preuve de l’empreinte religieuse dans la famille occidentale est le sacrement dans le mariage, sous l’ancien régime, l ‘église faisait du mariage un sacrement, qui produisait des effets juridiques. Le mariage avait une valeur extrêmement forte puisqu’il constituait le symbole de l’union mystique entre le christ et son église, laconséquence juridique immédiate est qu’il n’y a aucune possibilité de dissoudre le lien. Cette conception devait disparaitre avec la révolution française sous l’influence des lumières, voila pourquoi la constitution de 1791 pose la règle selon laquelle « la loi ne considère le mariage que comme contrat civil ». Puis en 1792, le divorce est institué.
Désormais mariages civil et mariage religieux sontnettement distingués, et seul le premier (célébré devant un officier d’état civil) peut produire des effets relevant du droit civil. Le législateur impose que la célébration civile précède le mariage religieux, preuve en est l’article 433-21 du code pénal, texte qui prévoit une sanction du ministre du culte qui célébrerait le mariage religieux de manière habituelle avant le mariage civil.
Lescivilisations orientales: la religion est très présente dans le droit de la famille. Ex: reconnaissance de la répudiation (faculté offerte au mari de mettre fin à tout moment au mariage de façon discrétionnaire soit en évoquant un ou plusieurs motifs). Autre exemple: le jugement du 1er avril 2008 du TGI de Lille qui a annulé le mariage au motif que pour le mari, la virginité de sa femme constituait unequalité essentielle. Cette solution a été réformé par la cour d’appel de Douai le 17 novembre 2008).

- La famille contemporaine: la famille a connu de très profondes mutations ces dernières décennies. Tout d’abord, premier phénomène qui intéresse la stabilité du couple. De plus en plus le mariage se transforme en divorce.
Le caractère laïque de la famille s’est traduit par la faculté offerteaux époux de rompre le lien du mariage, l’instrument étant le divorce.
Loi du 11 juillet 1975, qui a facilité la rupture du lien conjugal. Le divorce a considérablement progressé, par exemple pour un mariage d’une durée de 5 ans, 27 mariage sur 1000 célébrés en 2003 se sont soldés par un divorce en 2008, en comparaison 13 mariages sur 1000 célébrés en 1973, se sont soldés par un divorce au bout...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cours droit de la famille l1
  • Cours droit de la famille (l1)
  • Cours droit de la famille
  • DROIT DE LA FAMILLE L1 Cours complet
  • Sociologie de la famille l1 droit
  • Droit de la famille l1
  • Droit de la famille l1
  • Cour droit de la famille l1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !