Droit et religion

Pages: 6 (1253 mots) Publié le: 25 février 2013
Droit et Religion.


Le 9 Décembre 1905 est proclamée la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Pourtant, un siècle plus tard, l’actualité dans les Etats laïcs, et particulièrement en France, est toujours émaillée de nombreux faits divers et polémiques, illustrant des conflits entre Droit et Religion et qui amènent à la création de nouvelles lois, que ce soit sur le portdes signes religieux à l’école en 2004, ou, en 2011, sur l’interdiction de se couvrir entièrement le visage (et qui visait implicitement la burqa).
Le Droit peut être défini comme l’ensemble des règles imposées aux membres d’une société pour que leurs rapports sociaux échappent à l’arbitraire et à la violence des individus et soient conformes à l’éthique dominante. Emile Durkheim (1858-1917),sociologue, définit la religion, dans les formes élémentaires de la vie religieuse, comme «un système solidaire de croyances et de pratiques relatives à des choses sacrées, c’est-à-dire, séparées, interdites, croyances et pratiques qui unissent en une même communauté morale, appelée Eglise, tous ceux qui y adhérent. »
La personne pratiquant une religion se soumet individuellement à des règles liées àcette religion et, dans le même temps, doit se soumettre aux règles du Droit qui régissent l’ensemble de la société. Or, ces différentes règles peuvent entrer en conflit et se parasiter les unes les autres.
Nous pouvons alors nous demander quelles sont les relations entre Droit et Religion, comment coexistent-ils aujourd’hui en France et de quelle manière le principe de laïcité s’adapte-t-il auxmodifications du paysage religieux français. Nous allons donc dans un premier moment voir les points unissant Droit et religion pour ensuite mettre en évidence les éléments discordants entre ces deux notions et s’interroger sur le principe de laïcité dans le contexte actuel.

1) Droit et Religion : deux notions complémentaires.
A) La religion aux origines du Droit français.
L’Articlepremier de la Constitution proclame que « la France est une république indivisible, laïque, démocratique et sociale.» Cela n’a, cependant, pas toujours été le cas. Pendant longtemps, la France possédait un système juridique dans lequel la règle de Droit équivalait à la règle religieuse. A cette époque, l’Etat se trouvait gouverné par des règles dîtes canoniques. Tous les aspects de la vie étaientrégentés par ces règles religieuses, de la naissance jusqu’au décès. La religion catholique était religion d’Etat. On peut prendre l’exemple de Louis XIV qui avait pour coutume de dire « l’Etat c’est moi ». Il était Roi de Droit divin et donc considéré comme le représentant de Dieu sur Terre. De plus, le Droit, dans sa forme actuelle, est clairement imprégné de religion. En effet, il sembledifficile de nier que la France est un Etat baignant dans une culture judéo-chrétienne. On peut notamment citer l’exemple du décalogue (ou 10 commandements) avec le célèbre « Tu ne tueras point » ou « Tu ne voleras point » qui sont des interdits qui sont, évidemment, encore présents dans la loi française. C’est ce que souligne Jean Carbonnier lorsqu’il dit qu’Etat et religion ne sont pas en mesure des’ignorer car les droits positifs « empruntent néanmoins, ne fût-ce que par la méditation morale ou des mœurs, à la religion qui les entourent. » On peut donc dire que les religions ont fourni des contenus moraux nécessaires à l’organisation des individus en société.
B) L’Etat garant des libertés religieuses et de culte

Lorsque, sous la IIIème République, est proclamée la laïcité, ce n’est passimplement la séparation de l’Eglise et de l’Etat qui est décrétée, mais c’est également la liberté religieuse et le pluralisme qui sont mis en avant. Aristide Briand, un des plus grands partisans de la laïcité à l’époque disait : « l’Etat n’est ni religieux, ni antireligieux, il est areligieux ». On peut faire remarquer que l’Etat et le Droit n’ignorent pas les religions. La loi de 1905 dans...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Droit et religion
  • Droit & religion
  • Droit et religion
  • le droit et le religion
  • Droit et religion
  • Droit et religion
  • droit et religion
  • droit religion

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !