La communication orale

1075 mots 5 pages
Bien communiquer à l’oral, c’est faire passer des messages à l’aide d’un langage choisi, en utilisant une voix bien placée, en jouant de ses émotions, en utilisant intelligemment son corps pour que le public, respecté et pris en compte, accepte le message émis et y adhère. » Le spectacle c’est Moi « est la devise à adopter. Donner une bonne image de soi est une étape décisive. La présence elle-même étant une valeur ajoutée, il ne faut pas se cacher derrière le texte ou derrière les transparents. Il faut imposer sa présence et accepter les regards des autres. Avant de parler il y a lieu de s’assurer que le spectacle c’est moi.
I- Le trac.
C’est la prise de conscience d’un enjeu qui engendre le trac et la prise de parole en est un : il faut convaincre, s’exprimer clairement, séduire, sans quoi la teneur du propos, aussi intéressant soit-il, n’atteindra pas l’auditoire.
Le trac est source d’énergie, en ce sens qu’un trac bien négocié est un trac utile. Il mobilise l’énergie dont on a besoin pour faire face à une situation inhabituelle ou déstabilisante, il permet le passage à l’acte de la prise de parole qui, lui-même, fait disparaître le trac.
Les mains, les tics nerveux… sont des signaux qui renseignent l’auditoire à votre insu. Plus votre corps sera libre, plus votre parole coulera avec aisance
Extérioriser les émotions diminuera de beaucoup le risque de se laisser déborder par son émotivité et de perdre ses moyens.
II- Les postures.
Les positions du corps expriment ou résultent d’un ressenti différent. L’assurance nécessite de se redresser, de relever la tête, de tenir le regard et d’ouvrir le corps.
Il y a quatre postures physiques qui génèrent des attitudes différentes et qui peuvent marquer l’auditoire. Elles se décomposent en deux familles : a/ Rapport à la verticalité :
- L’extension : attitude de domination ou de quant-à-soi.
- La contraction : attitude de soumission
L’idéal est d’être dans sa verticalité, ni en extension, ni contracté, tiré

en relation

  • Communication orale
    481 mots | 2 pages
  • Communication orale
    728 mots | 3 pages
  • Communication orale
    2306 mots | 10 pages
  • Communication orale
    1519 mots | 7 pages
  • La communication orale
    10580 mots | 43 pages
  • Communication orale
    382 mots | 2 pages
  • La communication orale
    1424 mots | 6 pages
  • Communication orale
    524 mots | 3 pages
  • La communication orale
    467 mots | 2 pages
  • communication orale
    19281 mots | 78 pages