Littérature subversive à la renaissance

3146 mots 13 pages
Littérature subversive à la Renaissance
De nos jours, les sociétés démocratiques offrent aux citoyens divers moyens afin d'exprimer leurs opinions. Dénoncer une injustice ou contester les abus d'une institution, par le billet des nouveaux médias, accessibles à tous, se fait beaucoup plus aisément et librement aujourd'hui que dans un contexte totalitaire ou monarchique ou règnent censure et répression. Ainsi, il n'est pas étonnant que la plupart des auteurs, tout au long de la Renaissance aient été contraints de suivre des modèles précis leur imposant bon goût et respect envers les dirigeants. Il faut noter que cette censure, sévissant à différents degrés selon les périodes, est, la plupart du temps, appliquée par des institutions religieuses très influentes tel que le collège de théologie de la Sorbonne, ou mieux encore, par un corps de censeurs royaux, et est donc, très difficile à éviter. Cependant, quelques braves auteurs ont décidé de détourner ces règles en parodiant et critiquant, plus ou moins ouvertement, et en utilisant divers subterfuges, le pouvoir en place et les mœurs de leur époque, jugés abusifs ou simplement désuets. C'est le cas, entre autre, de Rabelais, armé de ses valeureux géants Gargantua et Pantagruel, et de Voltaire, imaginant un Zadig humble et vertueux, qui ont inscrit dans la littérature de leur époque respective, des écrits d'une teneur subversive surprenante. Ainsi, il sera pertinent de se demander comment ces œuvres contestent les institutions sclérosées de leur temps et, en contrepartie, quelles solutions elles proposent. Pour ce faire, je vais d'abord aborder les différents genres exploités dans ces œuvres et la manière dont ils sont parodiés ou utilisés comme véhicule d'une idéologie, pour ensuite traiter de la notion de carnavalesque et terminer avec les solutions proposées, dans ces trois œuvres, aux problèmes qu'elles dénoncent.

En premier lieu, les œuvres dont il est question ici, par leur habile mélange des genres, ne

en relation

  • Moyen âge / renaissance
    1088 mots | 5 pages
  • Le romantisme francais
    331 mots | 2 pages
  • gargantua
    1149 mots | 5 pages
  • Histoire de la littérature du moyen âge
    1031 mots | 5 pages
  • Les pathologies du plaisir
    1904 mots | 8 pages
  • biographie montaigne, michel tournier et primo levi
    512 mots | 3 pages
  • Le baroque dans les arts et la littérature
    1885 mots | 8 pages
  • Un auteur humaniste est-il forcément humaniste?
    1584 mots | 7 pages
  • Mikhaïl bakhtine
    1748 mots | 7 pages
  • L'époque des lumières
    1359 mots | 6 pages