Projet econopark

895 mots 4 pages
Quelques traits distinctifs suffisent a les différencier d'autres groupes humains comme une bande, une famille, une foule... – l'existence d'une mission explicite a accomplir – la division des taches – la présence de hiérarchie – des règles de fonctionnement Cette ossature entraîne: – des logiques de fonctionnement – des schémas de comportement – des mécanismes généraux L'organisation est une contrainte, au sein de laquelle il y a un «jeu» entre les agents sociaux et l'organisation => INTER-ACTION Heuristique: Méthode qui consiste a faire découvrir quelque chose par l'apprenant Les agents sociaux produisent en permanence des «règles»: du jeu social, en retour l'Organisation adapte le système de normes qui s'imposent a eux... C'est le rôle des sciences sociales d'analyser, de décrypter ce «jeu» social qui a lieu en permanence et qui n’apparaît au grand jour que lors de conflits. Dans l champ social le champ social les Organisations ont un rôle AMBIVALENT ET CONTRADICTOIRE: elles peuvent être: – asservissantes et libératrices – nécessaires et parasitaires – exaltantes et repoussantes – stimulant et paralysant Il y a profusions de théories, profusions d'approche autour de ces organisations. Grille mise au point par un chercheur canadien Gareth MORGAN: Il utilise 2 métaphores  L'organisation vu comme une machine

Chaque individu, agent social est un rouage. Le fonctionnement «Taylorien» de la fabrique...et le schéma «Weberien» de la bureaucratie en sont les modèles typiques. Cette conception est loin d'avoir disparu = McDo en est la caricature, mais cette dimension en est plus ou moins dans toutes les organisations et pas seulement dans celles qui fonctionnement sur le mode néo-liberal. La division du travail et la hiérarchie constituent les éléments fondamentaux de la loi formulée par R. Mitchell «toute organisation atteignant...omnipotent (=qui dispose du pouvoir absolu)».  L'organisation comme un organisme

Cette métaphore repose sur 2 modèles: – l'Ecole des

en relation