Rois et prince de france dans le languedoc

2448 mots 10 pages
Introduction
Au XIIIème siècle alors que le royaume de France est à la fois en plein conflit avec l’Angleterre et en croisade en terre sainte, les rois de France sont contraints de remettre en question l’ordre des priorités, afin de contrer l’expansion du catharisme dans le pays Occitan mais aussi de rattacher ce bout de terre au Royaume de France. Du début du début du XIIIème siècle à 1271 des évènements ont marqué durablement le Languedoc. Cette période se situe en même temps que la 5ème, 6ème, 7ème et 8ème croisade. Les 2 dernières sont celles de Louis IX dont le départ pour la 7ème se fait du port d’Aigues-mortes crée pour cet occasion. C’est pourquoi nous pouvons nous demander en quoi le Languedoc devient-il au XIIIème siècle une des grandes préoccupations des rois et prince de France ?
Pour pouvoir comprendre pourquoi les rois sont préoccupés par le Languedoc il faut définir le Languedoc au XIIIème siècle.
L’histoire du Languedoc au XIIIème siècle est avant tout marquée par la croisade contre les albigeois et enfin des évènements qui se sont passés sous ce qu’on appelle l’inquisition

I- Le « Languedoc » au XIIIème siècle A) La géographie du Languedoc au XIIIème siècle

On peut considérer qu’au XIIIe siècle le Languedoc est constitué de trois sénéchaussées (DEFINITION) qui sont issues de la croisade albigeoise. Le Languedoc est une partie du royaume très disputée entre les Capétiens et les rois d’Aragon et aux vicomtes Trencavel. Pour parler du territoire Languedocien on prend donc les Etats qui ont été les plus durables dans l’administration royale. On y trouve donc les sénéchaussées de :
- Beaucaire, avec son extension du Vivarais.
- Carcassonne, avec ses agrandissements du XIIIe siècle et le comté de Foix
- Toulouse, dont les limites ont changé plusieurs fois
- Quercy et Rouergue, comtés importants des Etats toulousains de l’époque féodale.
C’est néanmoins le comté de Toulouse est une des références principales jusqu’aux premières

en relation

  • Lettres de charles vii établissant un parlement à toulouse (1443)
    4279 mots | 18 pages
  • Les rois absolus
    3058 mots | 13 pages
  • 1500
    568 mots | 3 pages
  • Mémoire
    2905 mots | 12 pages
  • guerres de religion
    5957 mots | 24 pages
  • Marche du biscuit
    837 mots | 4 pages
  • les institutions urbaines au 12-13 eme
    4256 mots | 18 pages
  • Chretiens des premiers siecles
    16819 mots | 68 pages
  • Les cathares (moyen-âge)
    3756 mots | 16 pages
  • Dissertations et commentaires
    709 mots | 3 pages