L'historien et les mémoires - Le rapport des sociétés à leurs passé

1917 mots 8 pages
Introduction:
Définition du sujet: Avec la fin officielle de la Seconde Guerre mondiale en 1945 commence une période de commémoration des vainqueurs et des victimes du conflit. La France en est sortie exsangue, mais aussi divisée, et l'épuration sauvage des traîtres et des collaborateurs a commencé dès la libération du territoire en 1944. La position ambiguë du pays pendant ces années noires implique la coexistence de différents groupes qui ont des souvenirs - une mémoire du conflit - bien différents selon leur implication, leur statut d'acteurs ou de victimes. Ces mémoires sont apparues successivement et certaines bien tardivement. Leur diversité tout autant que leur antagonisme ont bloqué la reconnaissance de l'ensemble des résponsabilités de la société et de l'Etat français pendant la Seconde Guerre mondiale. La "remontée du passé", à laquelle est parfois associée la notion de mémoire, se fait dans des temporalités différentes : c'est d'abord celle de la Résistance portée par le pouvoir politique jusqu'à la fin des années 1960, puis celle du génocide et, par là-même, celle de la collaboration et de Vichy portées par la société civile à partir des années 1970. La pression de l'opinion publique sensibiblisée par le militantisme mémoriel de différents groupes a donc conduit à une reconnaissance de mémoires plurielles de la Seconde Guerre mondiale.
Problématique: Comment la mémoire de la Seconde Guerre mondiale s'est-elle rapprochée de la vérité historique?
Annonce du plan: Dans un premier temps, selon le dogme gaulliste, la mémoire de la guerre se limite à la célébration d'une France majoritairement résistante. Cette vision mytique laisse ensuite place à une vision plus globale et plus historique avec la médiatisation de mémoires jusqu'alors occultées.

I- De 1945 à 1970, la France est unie derrière le général de Gaulle dans le mythe résistancialiste.
Les besoins de reconstruire l'unité nationale après qu'elle fut brisée par l'opposition fratricide entre

en relation

  • histoire et memoire
    3068 mots | 13 pages
  • SOCIETES_A_LEUR_PASSE
    3129 mots | 13 pages
  • Histoire et mémoire de la Seconde Guerre Mondiale
    3138 mots | 13 pages
  • Philosophie
    721 mots | 3 pages
  • La guerre d'algerie et le travail des historiens sur les memoires
    3086 mots | 13 pages
  • Le patrimoine
    1845 mots | 8 pages
  • Cours
    6314 mots | 26 pages
  • Une vérité scientifique peut elle etre dangereuse?
    1190 mots | 5 pages
  • Cours d'histoire complet
    2120 mots | 9 pages
  • La cité nationale de l'histoire de l'immigration
    3960 mots | 16 pages