Andromaque

par

Conclusion

Pour conclure, Andromaque a été une inspiration pour plusieurs écrivains. L’admiration dont les auteurs font preuve à son égard est justifiable, car elle est un personnage fascinant : en tant que mère elle se sacrifie, en tant qu’épouse elle aime jusqu’à la mort et en tant que rivale elle fait preuve d’audace et de caractère. Bien que le personnage demeure le même, les auteurs prennent cependant des libertés lorsqu’il s’agit de faire ressortir tel ou tel aspect de sa personnalité et ceci dépend de l’époque ou du segment de l’histoire d’Andromaque qu’ils souhaitent raconter. De plus, en fonction du niveau de l’histoire, les personnages secondaires peuvent être considérés comme des héros ou des vilains. Ceci dépend aussi du message que l’auteur veut faire passer, mais bien plus encore du parti qu’il prend. Il n’en reste pas moins vrai que le personnage demeure le même. Ainsi donc, nous sommes poussés à nous poser une question critique : cette dualité du personnage qui le rend capable d’être bon ou mauvais en fonction de l’histoire serait-elle représentative de la dualité de l’esprit humain ?

Inscrivez-vous pour continuer à lire Conclusion >

Dissertation à propos de Andromaque