Au château d'Argol

par

Albert

Albert : Le lecteur est mis en contact avec lui dès le début du livre alors qu’il achète le château. Son dessein initial est de s’y installer afin de procéder à des études philosophiques. Quand il le visite, il s’extasie devant la beauté du paysage. Sans doute ne souhaite-il pas être seul à profiter de cet endroit paradisiaque, aussi y invite-t-il son meilleur ami Herminien. Cette démarche laisse transparaitre un caractère assez attachant et une forme de générosité. Mais son ami arrive avec une femme dont le magnétisme réveille les sens d’Albert qui se met alors à épier le couple : «Il abaissa ses yeux vers le sol, et vit alors Herminien et Heide quitter le château et s’enfoncer dans la forêt ». Voilà qui pourrait être qualifié de jalousie. Une attitude pour le moins passionnée qui le conduira à assassiner son ami à cause de cette femme. L’attitude d’Albert est révélatrice des dérives auxquels peut conduire une passion mal maitrisée. Car en dépit de son intégrité initiale, il n’a pu s’empêcher de trahir son ami, allant même jusqu’à le tuer. Un triste épilogue qui montre à quel point l’homme peut changer en fonction des situations.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Albert >

Dissertation à propos de Au château d'Argol