Axël

par

Présentation

Les écrits les plus connus d’Auguste de Villiers de l’Isle-Adam furent publiés peu de temps avant sa mort : Contes cruels (1883) et L’Ève future (1886), ou posthumément, comme Axël, œuvre qui fait l’objet de la présente analyse.

Villiers de l’Isle-Adam est considéré comme le précurseur du mouvement symboliste. Ses rêveries retranscrites à travers ses écrits feront l’admiration de nombreux auteurs célèbres. Ainsi, Anatole France dira de lui : « Quand il n’embarrasse pas ses phrases d’incidences aux intentions trop profondes, quand il ne prolonge pas trop les ironies sourdes, quand il renonce au plaisir de s’étonner lui-même, c’est un prosateur magnifique, plein d’harmonie et d’éclat. »

La pièce de théâtre Axël s’inscrit nettement dans la veine de ce mouvement symboliste et fait office de tournant pour le théâtre, du fait de la beauté de sa poésie, mais également de sa noirceur. Il sera question pour nous de présenter les mécanismes mis en place par l’auteur qui font d’Axël une œuvre symboliste, puis d’analyser la signification de ses symboles.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Présentation >

Dissertation à propos de Axël