Axël

par

Sara

Femmeau physique très avantageux, elle était d’abord destinée à devenir religieuse.Orpheline, ses origines restent vagues ; mais elle fait preuve d’uncaractère sombre qui effraie les membres du couvent dans lequel elleséjournait.

« SARA : Sais-tu ce que turefuses ! Toutes les faveurs des autres femmes ne valent pas mes cruautés !Je suis la plus sombre des vierges. Je crois me souvenir d’avoir fait tomberdes anges. Hélas ! Des fleurs et des enfants sont morts de monombre. »

Courageuse,sûre d’elle, rien ne l’ébranle. Mourir ne l’effraie pas, et elle n’hésite pas àse défendre corps et âme contre tout ce qui menace sa vie ou son bonheur. Saraest à l’ouverture et à la clôture de la pièce : morte intérieurement en sondébut, elle finira morte physiquement à la fin du récit, sans avoir réellementconnu la vie. Elle représente en quelque sorte le sort des impies, qui serefusent à laisser entrer Dieu dans leur cœur.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Sara >