Barbe bleue

par

Conclusion

Avec Barbe bleue, Amélie Nothomb signeun roman qui s’inscrit dans le droit fil des ouvrages qui composent son œuvre.On y trouve un style épuré, un récit basé sur les dialogues, et uneprotagoniste indépendante et intelligente – et belge, ce qui la rapproche de sacréatrice. La romancière puise dans le patrimoine culturel et revisite le thèmede l’obéissance pour donner au lecteur – et surtout à ses lectrices – unmessage toujours d’actualité sur la nécessaire absence de soumission au mâledominant, quand bien même soit-il Grand d’Espagne et cousu d’or.



N.B.: 

ChromomaniaqueNonrépertorié dans les dictionnaires, l’adjectif chromomaniaque sembleavoir été inventé par Alphonse Allais en 1893. Il n’existe pas de termeacadémique désignant la manie de don Elemirio.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Conclusion >