Belle du Seigneur

par

DEUXIÈME PARTIE

Le 29 mai, Adrien jubile. Sa promotion sera valide dans trois jours. Il pourra enfin avoir un bureau plus imposant et traiter avec les plus hautes personnalités de ce monde. Pensant faire maintenant partie de la cour des grands, il tente maladroitement de côtoyer présidents et diplomates, mais en vain.

         Les cinq cousins de Solal, qui viennent d'une île grecque de Céphalonie et se font appeler « les Valeureux », débarquent à Genève. Les plus significatifs se nomment Saltiel et Mangeclous.

         Trois jours plus tard, Adrien et sa mère préparent le dîner annoncé le 1er mai à Solal. Ils ont envie de satisfaire Solal plus que tout, et prévoient un menu démesurément luxueux, trop grossier pour être le fait d'un gentleman et non d'un bourgeois gentilhomme. Finalement, Solal fait attendre la famille Deume toute la soirée, jusqu'à vingt-trois heures. Adrien, embarrassé, fait preuve de patience : il patiente jusqu’au lendemain. Il ne s’aperçoit toujours pas que Solal le ridiculise pour se rapprocher d’Ariane.

Les jours passent, et Adrien se voit stratégiquement confier une vague mission à l’étranger. Solal invite Adrien et Ariane à dîner à son hôtel le jour du départ d'Adrien. Ariane, une fois apprêtée, refuse de venir. Adrien est livré aux manipulations de Solal, qui le pousse à écrire un livre intitulé Don Juan (ce qui est très cynique de sa part car, ce faisant, il décrit indirectement la méthode qu'il emploiera pour séduire Ariane).

Ariane, finalement, se décide à venir car elle ne veut pas nuire à la carrière de son mari. Ariane arrive alors qu’Adrien est parti. Solal commence un long monologue, Ariane tombe sous son charme et l’embrasse sur la main. C’est ainsi le début d’une longue passion entre Ariane et Solal, avec, pour commencer, une danse, tandis qu’Adrien savoure sa soirée, croyant avoir tissé un lien étroit avec Solal.

Solal étant un aristocrate, il veut être apprécié pour sa valeur intrinsèque et non pour...

Inscrivez-vous pour continuer à lire DEUXIÈME PARTIE >

Dissertation à propos de Belle du Seigneur