Belle du Seigneur

par

PREMIÈRE PARTIE

Solal, le 1er mai 1935, souhaite donner une leçon de séduction à Ariane et s'introduit furtivement chez elle. Sur son lit, il trouve son journal, qu'il n'hésite pas à lire : Ariane y formule le désir d'écrire un roman. Sa méthode : écrire tout ce qui lui passe par la tête, puis changer les noms pour en faire une fiction. On en apprend donc davantage sur le personnage, et son époux Adrien Deume. Adrien, notamment, a sauvé Ariane alors qu'elle tentait de suicider. Adrien est médiocre (stricto sensu), sa famille également (Ariane semble détester sa belle-mère), et on sent que la jeune femme s'est mise avec lui par défaut, parce qu'il était là alors qu'elle était dans un gouffre de solitude. Solal se déguise en vieux juif et, après l'avoir longuement contemplée, il fait irruption auprès d'Ariane. Elle est outrée. Solal sort par la fenêtre de la maison tout en dévoilant son identité. Il lui déclare qu’il parviendra un jour à la charmer et s’en va.

         Le 1er mai également, Adrien, qui se charge de la diplomatie au Bureau International de Genève avec des continents comme l’Afrique, se persuade qu'il doit devenir un « membre A », autrement dit qu'il doit obtenir une promotion. Solal, qui s'avère être son supérieur hiérarchique, la lui accorde. Pour fêter cet essor, Adrien organise un grand dîner auquel il invite timidement Solal. 

Inscrivez-vous pour continuer à lire PREMIÈRE PARTIE >

Dissertation à propos de Belle du Seigneur