Beloved

par

Une auteure qui parle de sujets difficiles à destination de tous

Le styled’écriture de Toni Morrison, la façon dont elle mène son œuvre et dont elle entisse la trame, sa manière est tout à fait singulière. Fidèle à des principesqu’on retrouve dans beaucoup de ses romans, elle possède des référentiels enmatière d’écriture qui ont toujours un impact sur notre société actuelle et trouventun écho dans l’esprit du lecteur contemporain.

En effet, toutd’abord, son roman s’appuie sur un sujet polémique : la misère des Noirs aux États-Unisdepuis la fin de l’esclavage, qui demeure un sujet encore sensible de nos jours,de par les inégalités entretenues. Sur le plan narratif, Morrison tente derestituer les voix de victimes en leur insufflant une dimension folklorique, enles rapprochant de leurs racines véritables. Son style d’écriture est souventépique, rythmé, laissant le lecteur à bout de souffle et le tenant en haleine.Elle donne une crédibilité à ses personnages, leur permet de s’affirmer en leuroffrant la possibilité de s’exprimer d’une manière parfois triviale, du moinspopulaire et dénuée de tous artifices. Par cette sincérité, cette dimensionactive et dynamique et ce registre descriptif soutenu mêlé de familiaritéorale, son œuvre devient capable de toucher un public très diversifié, renduréceptif par cette universalité du style.

Les thèmesutilisés sont également frappants : son souci du détail lui fait dépeindre avecréalisme la ségrégation, le racisme, l’esclavage, tout en mêlant ces sujetsdélicats à une dimension merveilleuse, parfois irréelle. Outre les thèmes, lafaçon parfois brutale dont elle exprime certains points de vue choque, ce quiest le but recherché. Ainsi on retiendra cette phrase “choc” : « Mais si toi t’es un homme, tu veuxque tes nègres y soient des hommes aussi ». Morrison à travers lepersonnage de Garner affirme par là que l’humanité d’un homme ne peut aller de pairqu’avec la reconnaissance de l’humanité de ses semblables.

On retrouve aussides éléments relevant du conte de fées et des mythes de la culture populaireafro-américaine côtoyant la dure réalité d’une vie torturée. Un souci derefléter à la lumière du passé les évènements présents permet de sensibiliserle lectorat à la question raciale et à l’identité. Toni Morrison fait s’interrogerle lecteur sur le dilemme de l’intégration des Noirs américains dans unesociété toujours menée par des élites blanches, qui ne favorise pas leurépanouissement, et sur la façon de conserver son intégrité et ses racinesculturelles.

L’auteure,pour ce faire, choisit souvent pour personnages principaux des femmes, ce quilui a valu d’être qualifiée de féministe. L’unique raison de ce choix,répond-elle, est une volonté de tendre à une défense toujours plus profonde del’égalité : les femmes étant trop souvent laissées à l’écart, elle lesréhabilite et leurs rôles deviennent presque pédagogiques pour le lectorat, leursparcours et les valeurs qu’elles représentent illustrant la nécessité de droitségaux pour tous, peu importe la couleur ou le sexe.

Ainsi, par lechoix de ses thèmes, par son style d’écriture et ses protagonistes, ToniMorrison immerge son lecteur dans un monde destiné à l’inciter à réfléchir à lasituation actuelle, éclairée par la lumière d’un passé cruel et cependantporteur, à travers son analyse, de l’espoir d’un lendemain meilleur.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Une auteure qui parle de sujets difficiles à destination de tous >