Consuelo

par

La dimension initiatique

Leparcours initiatique des personnages, dans Consuelo,les voit acquérir de nouveaux savoirs, de nouvelles parts de leur identité,leur sert à se forger et à s’affirmer dans leurs rôles respectifs. Ainsi, lesimple fait de mettre en évidence l’âge mûrissant de Consuelo, au cours duroman, ne suffit pas à évoquer l’hypothèse d’un roman initiatique. Certes, nousla rencontrons dans ses plus jeunes années, alors qu’elle ne connaît aucuneautre peine que celles engendrées par les petites Vénitiennes, qui relèventdavantage d’une taquinerie pleine d’ignorance que d’une véritable maltraitance.Or, les jalons qui correspondent au parcours initiatique ne sont pas la simpleévolution du personnage, ce sont les épreuves imposées auxquelles elle est confrontée,volontairement ou non.

Albertde Rudolstadt n’échappe pas à cette dimension initiatique non plus. Alors quele lecteur ne fait sa connaissance qu’à la moitié du roman, lui aussi est unpersonnage en quête de salut, de vérité, passant de longs moments plongé dansdes sortes de rêves inaccessibles au reste de son entourage. Sa rencontre avecConsuelo semble être la clé de voûte de la dimension initiatique du roman. Il anticipesa venue, bien qu’il ne sache pas exactement que sa prédiction porte précisémentsur elle : « je vois une âmetoute blanche et toute céleste qui plane sur ma tête et sur la vôtre. […] Je mesens renaître. » Albert associe donc cette rencontre à venir avec sonsalut, une renaissance de laquelle il sortira purifié, nettoyé de tout péché. Àcet instant, bien que le lecteur se doute que la rencontre sera un élément clédans le parcours des deux personnages, il ne sait pas encore si celle-cisuffira à tout bousculer, ou si elle engendrera d’autres évènements qui, eux,contribueront à la purification.

 La confrontation entre ces deux personnageségarés semble donc être à la fois le facteur déclencheur et l’objectif de cettequête initiatique. La venue de Consuelo au château revêt une dimension presquethéâtrale, elle est considérée à la fois comme un présage de bon et de mauvaisaugure. C’est tout d’abord par l’intermédiaire d’une missive envoyée par leprofesseur de chant de Consuelo que la famille Rudolstadt apprend son imminentearrivée, missive qui parvient au château des Géants à la suite d’un terribleorage pendant lequel Albert est en proie à une crise de clairvoyance, à la foismorbide et pleine d’espoir. Il terrorise et rassure sa famille dans le mêmetemps. Cette introduction à la venue de la cantatrice laisse d’elle-même présagerque cet évènement ne sera anodin pour personne.

Ladimension initiatique apparaît donc à l’occasion de certains évènementsfrappants. Les protagonistes doivent les traverser dans le but de se changereux-mêmes, passant pas une phase ayant quelque chose de mortifère avant deregagner leur vie purifiés. C’est ce qu’annonce clairement Albert dans saprédiction : « je me sensrenaître ». Il réalise que le processus est déjà en marche, qu’il netient qu’à lui de le soutenir dans la durée. Cependant, lui seul peut accomplirce parcours de par la clairvoyance dont il fait preuve au sein de sa famille.

Consuelo,elle, se voit doucement acheminée vers cette rencontre-clé par une séried’évènements dramatiques. Ils l’amènent à se modifier spirituellement par laprise de conscience que son amour avec Anzoleto n’était qu’une aberration, et parla découverte de la cupidité et de la lubricité des hommes. Tout cela l’amène àpenser que sa vie n’est désormais plus à Venise, qu’il est temps pour elle detrouver un autre chemin. Jetée sur les routes, elle sait donc qu’un ailleursl’attend, sans pour autant savoir ce qu’il adviendra d’elle. Sa quête atteintson point culminant lors de sa rencontre avec Albert, qui la transporte dansson monde de mysticisme et la fait accéder à un état spirituel supérieur.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La dimension initiatique >