Des femmes et de leur éducation

par

DES FEMMES ET DE LEUR ÉDUCATION

CHAPITRE PREMIER

Laclos énonce quel est le but de son ouvrage : il va d'un côté montrer que les institutions sociales mises en place par les hommes ont éloigné la femme de son état de nature, où elle était aussi libre et digne que l'homme, et pour ce faire, il souhaite suivre les femmes « depuis celles de la nature jusqu'à celles de nos jours ». D'un autre côté, après avoir relevé les erreurs, il proposera des moyens de les rectifier. En somme, son entreprise suit l’adage : « détruire pour mieux reconstruire ».

CHAPITRE II

Il y développe la thèse suivante : « La femme naturelle est, ainsi que l'homme, un être libre et puissant. »

CHAPITRE III

Il s'y attarde sur l'enfance. Il souligne le bien-fondé de la pratique naturelle qui consiste à laisser l'enfant auprès de sa mère jusqu'à ce qu'il soit assez grand pour être autonome, tandis que la société de l’époque a plutôt tendance à lui retirer l'enfant au plus vite. « La femme naturelle est plus heureuse. »

CHAPITRE IV

Laclos distingue deux âges dans l'enfance, à la manière des Romains qui distinguaient l'infans du puer. Si le chapitre III évoquait le premier âge, celui-ci développe le second. À la fin de la description de cette seconde partie de l'enfance, Laclos explique qu'il n'a pas séparé homme et femme à dessein car, à ces âges, ils sont indistincts. C'est à la puberté que leurs destins divergent.

CHAPITRE V

Laclos décrit la puberté féminine. C'est l'âge des premiers émois, qui se déploient dans la gêne et...

Inscrivez-vous pour continuer à lire DES FEMMES ET DE LEUR ÉDUCATION >

Dissertation à propos de Des femmes et de leur éducation