Désert

par

Le Hartani

« Le Hartani n'est pas comme les autres garçons. Personne ne sait d'où il vient réellement. Un homme du Sud avait laissé au bord du puits un tout petit enfant enveloppé dans un morceau de tissu bleu. L'enfant était le Hartani, c'est le surnom qu'on lui a donné parce qu'il avait la peau noire comme les esclaves du sud ». La citation ci-dessus nous donne une idée sur la description quelque peu vague de la part de l’auteur. Ce que le lecteur sait également, c’est que Le Hartani est un jeune berger muet vivant dans le désert. L’un des meilleurs amis de Lalla, celle-ci l’aime d’abord parce qu’il lui raconte des histoires mythiques et lui fait découvrir les endroits magiques du désert. Le Hartani, c’est donc cette voix divine et mystérieuse dont est séduite Lalla et par laquelle elle se laisse guider : « Elle ne voit de lui que ses yeux, parce que son visage est voilé d'un linge bleu, comme celui des guerriers du désert ». Le Hartani est également attiré par cette charmante demoiselle, Lalla, et n’hésitera pas à s’enfuir avec elle : il l’aidera à échapper au mariage qu’on veut à tout prix lui imposer.  Il découvrira l’amour avec elle pendant leur fuite et sera le père de son enfant.

            Même si le sort a voulu que les deux amants se séparent, le Hartani sera toujours présent, surtout à travers son enfant qu’elle portera pendant tout le temps de son exil à Marseille. Le Hartani fait partie des exclus de la société auxquels tient Lalla. Son entourage le trouve étrange de par ses communications spirituelles avec le désert. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le Hartani >