Don Quichotte

par

La différenciation entre classe sociale et valeur de l’individu

La différence entre la classe sociale et la valeur de l’individu est clairement mise en valeur dans le Don Quichotte de Cervantes. En effet, nous avons dès le départ une opposition marquée entre les deux protagonistes principaux, don Quichotte et Sancho Panza. Nous avons vu plus haut que les deux compagnons sont liés au départ par un engagement financier : ce n’est donc que le pouvoir du plus fortuné sur le plus pauvre qui les maintient ensemble. Puis il s’avère que l’esprit défaillant de don Quichotte révèle par contraste la sagacité et l’ingéniosité de Sancho Panza qui, depuis le début, est considéré comme un paysan rustre, grossier et illettré. En effet, don Quichotte se passionne pour la littérature, sa culture semble étendue et son savoir immense. Au chapitre premier, on évoque ses nombreuses lectures autour du thème de la chevalerie, les nuits entières qu’il passe à lire et à acheter de nouveaux ouvrages au détriment de ses finances. Mais Cervantes nous montre également que don Quichotte est un homme pourvu d’une importante connaissance de l’histoire en général et qui n’hésite pas à affirmer ses opinions, faisant parfois preuve d’une éloquence singulière : « Maintes fois il avait disputé avec le curé du pays, homme docte et gradué à Sigüenza, sur la question de savoir lequel avait été meilleur chevalier, de Palmérin d’Angleterre ou d’Amadis de Gaule. » Ainsi, il semble être suffisamment lettré pour pouvoir rivaliser par la verve avec un homme d’Église, et il évoque par exemple la légende du cheval Bucéphale lorsqu’il s’agit de nommer sa propre monture.

Inscrivez-vous pour continuer à lire La différenciation entre classe sociale et valeur de l’individu >

Dissertation à propos de Don Quichotte