Don Quichotte

par

Résumé détaillé

            Première partie

 

            Alonso Quijano estintroduit dès les premières phrases comme un excentrique. Âgé de bientôtcinquante ans, cet homme est un féru des romans de chevalerie. Il décide unjour de devenir lui-même chevalier, sans avoir les moyens, ni physiques nifinanciers, d’être à la hauteur de ses modèles. C’est en l’honneur d’unepaysanne qu’il décide sans la consulter de faire sa bien-aimée et renommeDulcinée, monté sur un vieux et mauvais cheval, Rossinante, et muni d’armescaduques que don Quichotte de la Manche – c’est le nom qu’il se choisit – partà l’aventure.

            Après des heures d’errance, don Quichotte arrive dans uneauberge. Il est persuadé que c’est un château et prend toutes les personnesqu’il y rencontre pour des nobles. Le tenancier, en qui don Quichotte croitreconnaître un châtelain, adoube ironiquement notre héros, qui pense êtredésormais officiellement chevalier.

            Don Quichotte repart. Il surprend un berger en train depunir l’enfant qu’il soupçonne d’être responsable de la disparition progressivede ses moutons. Don Quichotte prend parti pour l’enfant et le venge. Peu après,don Quichotte défie une bande de marchands selon une coutume typiquementchevaleresque – il veut les forcer à dire que Dulcinée est la plus belle femmedu monde – et se fait battre par l’un d’eux. On le laisse pour mort mais une deses connaissances le trouve et le ramène auprès de sa famille. Inquiète de voirdon Quichotte risquer sa vie à cause de sa lubie, sa famille profite de saconvalescence pour brûler ses romans et bloquer l’accès à sa bibliothèque. DonQuichotte pense que c’est Friston l’enchanteur, sa némésis, qui est responsablede cet autodafé.

            DonQuichotte repart sur les routes mais emporte cette fois avec lui le paysanSancho Panza qu’il nomme écuyer. Épisode le plus fameux du roman, don Quichotteet son compagnon vont bientôt à la rencontre de moulins à vent que le chevalierde pacotille prend pour des géants. Il se lance à leur attaque et se blesse. Lelendemain, don Quichotte prend la défense d’une dame car il croit qu’elle a étéenlevée par ses accompagnateurs. Le narrateur dévoile à ce stade qu’il est enfait un historien et qu’il travaille à partir de diverses sources, pas toujourscomplètes. Finalement, il narre la fin de l’épisode : don Quichottetriomphe en assommant l’un de ceux qu’il a pris pour des malfaiteurs.

            Lors d’unrepas avec des chevriers, don Quichotte surprend et formule une tiradeparticulièrement sage sur le thème de l’âge d’or. L’un des chevriers se met àraconter l’histoire de Chrysostôme, compagnon qui a mis fin à ses jours car ila été éconduit par la femme qu’il aimait, la belle Marcelle. Don Quichotte etSancho Panza sont invités à l’inhumation du jeune homme. Marcelle est présenteet, contre toute attente, elle ne se sent pas spécialement coupable. Aucontraire, elle vilipende les hommes car elle aimerait pouvoir choisir sa viesans qu’on lui intime une direction.

            Pendantque don Quichotte et son écuyer se reposent, Rossinante s’éloigne et va rendrevisite à un troupeau de juments. Les maîtres de ces juments battent le pauvrecheval, puis don Quichotte et Sancho qui viennent bientôt prendre sa défense.Le soir, don Quichotte se fait à nouveau rosser quand il se met à badiner avecune servante qu’il prend pour une princesse. La servante en fait se prostitue,et son client, jaloux de la voir avec un autre homme, s’en prend à notrechevalier et à son écuyer. Don Quichotte, lassé de recevoir tant de coups,décide de recourir à un baume magique, dit « de Fierabras », qui nefonctionne pas.

            Lelendemain, don Quichotte croit repérer deux armées en train de combattre, là oùil n’y a en fait qu’un troupeau de brebis. Il prend parti dans le combat et sefait finalement assommer par les bergers. À son réveil, don Quichotte expliqueque son échec est dû à Friston, qui lui a joué un mauvais tour en transformantles soldats en brebis.

            Le soirmême, don Quichotte intervient à nouveau parmi un groupe de personnes qui nelui a rien demandé : face à un cortège de clercs portant un cadavre, ilest persuadé d’avoir affaire à une bande de traîtres charriant leur victime.Cette fois, don Quichotte ne se fait pas rosser mais il terrorise les pauvresreligieux. Au sortir de cet épisode, Sancho Panza renomme son maître « leChevalier de la Triste-Figure ».

            Dans lanuit, don Quichotte et Sancho s’inquiètent de bruits mystérieux. Don Quichottetient à aller voir ce qui se passe mais Sancho, terrorisé, fait tout pour l’enempêcher. Ils se rendent compte au petit matin qu’il s’agissait des bruitsmécaniques de petits moulins.

            Lelendemain, don Quichotte arrache à un pauvre barbier un bassin tout à faitnormal qu’il prend pour « l’armet de Mambrin », objet qui vafaire l’objet de toute une geste au fil du roman. Plus tard, il libère desprisonniers en partant du principe qu’ils sont innocents. Les hommes libérésbientôt se retournent contre lui et lui volent tous ses biens. Don Quichotte etSancho prennent la décision de rejoindre au plus vite la Sierra Morena car ilssavent qu’ils seront désormais poursuivis par une milice de paysans appelée laSanta Hermandad et veulent se cacher.

            Arrivédans la Sierra Morena, inspiré par Cardénio, un amoureux éconduit qu’il ycroise et qui s’est retiré de la société, don Quichotte décide de devenirlui-même ermite, mais sans aucun motif précis. Il libère Rossinante, se dépouillede l’habit de chevalier et charge Sancho de remettre une lettre à Dulcinée.

            Sanchon’apporte pas la lettre à Dulcinée. Au contraire, il s’allie avec des prochesde don Quichotte pour le faire retourner chez lui. Le prêtre du village de donQuichotte propose de se déguiser en femme persécutée pour implorer donQuichotte de lui venir en aide. Alors que les compagnons rejoignent la SierraMorena, ils rencontrent Dorothée, une autre amoureuse blessée qui s’est retiréede la société, et qui se propose pour jouer la femme persécutée. Dorothée est,comme don Quichotte, passionnée par les romans chevaleresques et elle secompose un personnage qui a tôt fait d’actionner la soif d’héroïsme duchevalier. Il repart sur les routes, avec toute sa compagnie, pour venger lajeune femme du géant qui l’a affligée.

            DonQuichotte interroge Sancho sur la réaction de Dulcinée à la lettre qu’il lui afait porter. Sancho invente un mensonge malhabile qui ne fonctionne pas. Peuaprès, les deux hommes croisent l’enfant que don Quichotte avait défendu contreun berger vengeur… et l’enfant reproche à celui-ci d’avoir rendu la punition quis’est ensuivie encore plus douloureuse.

            Pendantque don Quichotte et Sancho se reposent, le prêtre lit le récit du CurieuxImpénitent, l’histoire d’un Florentin qui, voulant tester la loyauté de sonépouse, presse un ami de la séduire. Le jeu lui échappe et la femme s’en vaavec l’ami ; le Florentin en meurt de dépit. Le récit est interrompu par donQuichotte somnambule qui s’attaque à des outres de vin rouge qu’il prend pourdes géants.

            Un peuplus tard, une jeune femme, prisonnière d’un groupe d’hommes, entre dans l’auberge.On comprend rapidement qu’il s’agit de la bien-aimée de Cardénio, qui a étéenlevée par le bien-aimé de Dorothée. Dorothée se démasque et son promisaccepte finalement de l’épouser. Quant à la jeune femme, elle se jette dans lesbras de son Cardénio.

            Entrentensuite un ex-prisonnier de guerre accompagné d’une Maure convertie à lareligion chrétienne. Pendant le repas, don Quichotte disserte sur l’importancedes lettres pour la maîtrise des armes. Mais les convives veulent en savoirdavantage sur les deux nouveaux arrivants. L’ex-prisonnier de guerre détailleson histoire et regrette de n’avoir jamais revu ses deux petits frères. Unmagistrat entre justement, qui s’avère être le plus jeune de ses frères.

            Un jeunehomme vient pour demander la main de la fille du magistrat, qui finit, aprèsquelques ruses et péripéties, par accepter. Parallèlement, don Quichottecontinue à se faire humilier. D’abord, les filles de l’auberge lui font unemauvaise farce, qui fait qu’il se retrouve attaché dans les airs par unbras ; ensuite, le barbier à qui il a volé ce qu’il croit être l’armet deMambrin survient pour récupérer son dû. Il débat avec don Quichotte pouressayer de savoir si l’objet en question est banal comme le pense le premier,ou extraordinaire comme le second. Don Quichotte s’engage à rendre le bassin sion lui prouve qu’il n’est pas ce qu’il pense. C’est alors que la SantaHermandad fait irruption et reconnaît don Quichotte. Le prêtre intervient etnégocie avec les hommes pour qu’ils laissent le chevalier tranquille.

            La trouperepart. Les compagnons de don Quichotte élaborent un nouveau plan pour duperleur ami : grimés en diablotins, ils font irruption auprès de lui aumilieu de la nuit pour le conduire dans une cage, grâce à laquelle ils pourrontle mener où ils voudront. Sur la route, ils rencontrent un chanoine qui formuleun long pamphlet contre les romans de chevalerie. Don Quichotte, furieux, prendleur défense.

            Unchevrier vient à la rencontre de la troupe et raconte son histoire : lafemme qu’il aime, à cause d’un mauvais concours de circonstances, a été mise aucouvent. Don Quichotte propose son aide, mais le chevrier se moque de lui.Après un dernier coup de zèle de don Quichotte qui croit voir dans uneassemblée qui porte une statue de la Vierge Marie une bande de malfrats ayantenlevé une dame, on arrive enfin à ramener l’excentrique dans son village.La première partie se clôt sur une nouvelle intervention du narrateur, quidoute de pouvoir raconter des aventures de don Quichotte inédites, à cause deslimitations des sources.

 

            Seconde partie

 

            Un mois a passé depuisla fin de la première partie. Don Quichotte a repris ses esprits. Accompagné dubachelier Samson Carrasco, Sancho Panza vient le voir, malgré les réticences dela famille, pour lui montrer qu’un historien arabe a fait le récit de leursaventures dans un ouvrage diffusé dans toute l’Europe. Les trois hommescompulsent le livre et le commentent, notant les inexactitudes et lesincohérences. Don Quichotte décide de repartir à l’aventure. Sancho va prévenirThérèse son épouse, qui le rêve gouverneur, tandis que la famille de donQuichotte tâche de l’en dissuader. Celle-ci demande à Samson de persuader donQuichotte de ne pas partir mais celui-ci au contraire exalte la soif d’aventuredu héros.

            Cette fois-ci, donQuichotte a un but précis : il veut voir Dulcinée, et se met donc en routepour Toboso où elle vit. Arrivé à destination, don Quichotte décide d’envoyerSancho en éclaireur auprès de la belle car il croit toujours que son écuyer luia déjà rendu visite lors de l’épisode de la lettre. Acculé, Sancho dénichetrois paysannes et les introduit auprès de son maître comme étant Dulcinée etses suivantes. Don Quichotte pense que Friston lui joue encore un tour en luifaisant paraître sa bien-aimée comme une laideronne. Il décide de partir pourSaragosse.

            Sur le chemin, donQuichotte et Sancho font la rencontre d’une troupe de théâtre qui les effraiepuis se moque d’eux. Don Quichotte veut se venger mais Sancho l’en dissuade,car il a remarqué que les comédiens les attendaient au tournant.

            Le soir même, les deuxcompagnons font la rencontre, dans un bois, du chevalier dit des Miroirs et deson écuyer. Le chevalier, en peu de temps, en vient à provoquer don Quichotteen duel, mais celui-ci, sur un coup de chance, l’emporte. Il se rend comptealors que son adversaire n’est autre que Samson qui, c’est du moins ce que lenarrateur affirme, avait prévu de persuader don Quichotte de rester chez luipar un stratagème alambiqué : d’abord en l’incitant à retourner àl’aventure, puis en l’emportant sur lui loyalement, enfin en profitant de cettevictoire pour lui faire jurer de laisser tomber la vie chevaleresque. DonQuichotte ne se doute pas du tout de ce stratagème et pense que c’est encore parun sournois enchantement qu’il voit le visage de Samson à la place du visageréel de son adversaire.

            Paraît Don Diego deMiranda, aussi appelé le chevalier au Manteau Vert. Il est très intrigué par donQuichotte, qui face à lui accomplit encore une de ses prouesses :surprenant un groupe de lions en cage, il décide de les charger et de lesdéfier au combat. Les lions, en guise de seule réponse, bâillent nonchalamment.Don Quichotte pense malgré tout mériter de se faire désormais appelé « lechevalier des Lions ». Nos deux héros passent quelques jours chez donDiego de Miranda avant de repartir pour Saragosse, qu’ils choisissent derejoindre en prenant la grotte de Montésinos.

            Avant d’atteindre lagrotte, don Quichotte et Sancho assistent au mariage du paysan le plus riche dupays avec une très belle femme. Un prétendant interrompt la cérémonie et faitsemblant de se blesser mortellement. Il demande qu’on le marie à la fiancéeavant qu’il ait rendu son dernier souffle. On lui accorde cette dernière volonté.Une fois le mariage scellé, le prétendant révèle que sa blessure était factice.

            Les deux hommesrepartent et bientôt voilà don Quichotte qui descend dans la grotte en rappel.Son compagnon, au bout d’un moment, panique et le hisse à lui. Il retrouve sonmaître endormi. Don Quichotte explique – le narrateur ne valide pas la véracitéde l’anecdote – qu’il a rencontré Montésinos en personne et que celui-ci l’adésigné comme le seul capable de sauver tous les héros prisonniers de lagrotte. Les deux compagnons vont se reposer dans une auberge que don Quichotte,pour la première fois depuis le début du roman, ne confond pas avec un château.

Là, ils font la rencontre d’un soldat quiexplique qu’il est pris au cœur d’une guerre absurde, déclenchée par le braimentd’un âne. Après cela entre un marionnettiste – en fait un des prisonniers que donQuichotte a libérés dans la première partie – qui se joue de l’assemblée enfaisant croire que le singe qu’il promène avec lui est devin. Alors qu’il donneune représentation de son spectacle, don Quichotte se met à l’attaquer car ilcroit que les marionnettes sont des personnes réelles.

            Don Quichotte etSancho repartent pour Saragosse et passent par les villages où a lieu la guerreinsensée dénoncée par le soldat de l’auberge. Sancho s’amuse à imiter le cri del’âne et nos deux héros manquent de se faire tuer.

            Choqué, Sancho demandeà être désormais payé par don Quichotte ; autrement, il ira retrouver sonépouse. Don Quichotte est accablé par cette demande et Sancho demande pardon enpleurant.

            Les deux hommesmontent ensuite dans une barque trouvée par hasard car don Quichotte pensequ’un enchanteur l’a mise à leur disposition pour les mener à leur prochaineprouesse. Finalement, les deux hommes paniquent et tombent à l’eau.

            Le lendemain, ils sontaccueillis par un couple de nobles qui ont lu le premier tome des aventures de donQuichotte et décident de rentrer dans son jeu en se comportant avec lui commeon le faisait avec les chevaliers errants. Ils nomment Sancho gouverneur d’uneîle – accomplissant ainsi une promesse que Don Quichotte a maintes fois répétéeà son écuyer pour l’encourager à l’accompagner. Sancho, en aparté, avoue à laduchesse le stratagème qu’il a mis en place pour duper son maître sur l’identitéde Dulcinée. La duchesse profite de cette confidence pour lui jouer un tour. Leduc invite don Quichotte une chasse durant laquelle les deux nobles mettent enscène de fausses apparitions. L’une d’entre elles apprend à don Quichotte qu’ildoit fesser Sancho mille trois cents fois pour que Dulcinée lui réapparaissesous son vrai visage.

            Toujours dans le butde se divertir en se jouant de don Quichotte et de son écuyer, le duc et laduchesse organisent une grande aventure rocambolesque et merveilleuse, durantlaquelle ils font croire à don Quichotte, par des moyens très divers et à vraidire très inventifs, qu’il a sauvé un royaume féerique.

            Sancho part sur l’îleque le duc lui a donnée, au grand dam de don Quichotte. Pour continuer às’amuser, le duc et la duchesse envoient des femmes séduire don Quichotte, quireste insensible à leurs approches. Dès lors, le narrateur relate parallèlementles mésaventures de ses héros séparés.

            D’un côté, Sanchoprend tranquillement possession de son île en menant à bien une séancejudiciaire. Mais on se rend bientôt compte que tout est mis en place pour sejouer de lui. On lui sert de somptueux repas, mais en même temps un médecin luiinterdit de manger. En outre, on le soumet à des problèmes judiciaires facticesde plus en plus complexes. Sancho tâche de réformer son île, mais des comploteursse mettent en tête de l’en chasser. Un jour, au milieu de la nuit, on vientl’informer en catastrophe que des ennemis sont en train de prendre l’îled’assaut. En revêtant ses armes pour le combat, Sancho se rend compte qu’iln’est pas fait pour être gouverneur et s’en va. Sur le chemin du retour, ilrencontre un vieil ami nommé Ricote qui a perdu sa fille et vient en Espagnepour récupérer un trésor. Dans la nuit, Sancho fait une chute dans un trou.

            Une certaine dameRodriguez vient demander de l’aide à don Quichotte : un jeune homme acouché avec sa fille mais il refuse à présent de l’épouser. Don Quichotte provoquele jeune homme en duel mais celui-ci a quitté la région depuis longtemps. Leduc, très amusé par la situation, envoie un domestique à sa place et organisele duel dans les règles. Don Quichotte s’absente pour s’entraîner. C’est alorsqu’il découvre Sancho dans son trou ! Il le sort de là et les deux amis seretrouvent.

            Le moment du duelarrive. Le domestique élu ne veut pas se battre et accepte finalement d’épouserla fille de dame Rodriguez. La ruse du duc est dévoilée et fait scandale. DonQuichotte et Sancho font le choix de partir, non sans que le duc et sa compagniene leur jouent un dernier tour. Dès lors, don Quichotte demandera régulièrementà Sancho de bien vouloir se fesser pour délivrer Dulcinée de son enchantement.

            Sur le chemin deSaragosse, don Quichotte et Sancho trouvent un récit de la seconde partie deleurs aventures, rédigé par un certain Avellaneda. Cette seconde partie lesfait rager car elle ne contient d’après eux que des mensonges, et ils décidentde changer de destination pour donner absolument tort à l’imposteur : ilsse dirigent maintenant vers Barcelone.

            Dans un bois, donQuichotte et Sancho croisent Roque Guinart, un capitaine héritier de latradition chevaleresque qui s’amuse de l’excentricité de don Quichotte etdécide d’envoyer une lettre à ses amis barcelonais pour qu’ils l’accueillentcomme il se doit ; et Claudia Géronima, une femme qui vient d’accomplir uncrime passionnel et qui décide de se retirer dans un couvent.

            À son arrivée àBarcelone, don Quichotte est chaleureusement reçu. On passe la journée à luijouer des mauvais tours. On fait par exemple enlever Sancho par des galériens.Alors que nos deux héros sont à bord de la galère, le capitaine décide depourchasser un bateau ennemi. Le capitaine de ce navire est en fait la fille deRicote, qui a été enlevée, et que son ravisseur a laissé retourner en Espagnepour qu’elle récupère le trésor de son père. Son père survient justement et l’affairese dénoue.

            Quelques jours plustard, le chevalier dit de la Blanche Lune défie don Quichotte en duel. Si donQuichotte perd, il devra se retirer pendant un an de la vie chevaleresque. DonQuichotte accepte et perd. Le narrateur dévoile que ce nouveau chevalier était ànouveau Samson déguisé.

            Don Quichotte, avecSancho, prend le chemin du retour. Ils repassent par tous les lieux qu’ils ont visitésà l’aller et revoient la majeure partie des personnages qu’ils ont croisés. DonQuichotte décide qu’il sera désormais berger. Le duc et la duchesse profitentde ce nouveau passage pour se jouer d’eux une ultime fois. Le narrateur laisseentendre à cette occasion que le duc et la duchesse sont peut-être au bout ducompte beaucoup plus méprisables que leurs victimes préférées.

            Sancho cède enfin etaccepte de se fesser mille trois cents fois, mais contre de l’argent. Enréalité il ruse, et c’est un arbre qu’il fouette, dans le dos de don Quichotte.Ils arrivent, après quelques dernières étapes, au village. Don Quichotte repèrepartout des signes qu’il ne reverra jamais Dulcinée et annonce à son entouragequ’il veut se faire berger.

            Bientôt don Quichottetombe malade. Il s’avère qu’il est totalement libéré de sa lubie chevaleresque.Après avoir fait son testament, il meurt. Le roman se clôt sur une interventiondu narrateur qui condamne d’avance les auteurs qui voudrontprendre sa suite : son héros et lui ont un lien profond que personne nesaura reproduire.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé détaillé >