Dora Bruder

par

Cécile Burdej épouse Bruder

La mère de Dora Bruder est née le 17 avril à Budapest. Pendant la guerre, elle est ouvrière fourreuse. Quand la police lui ramène Dora après sa première fugue, le rapport officiel précise qu'elle vit dans un état d'indigence. Pour retrouver sa fille disparue, probablement en désespoir de cause, elle fait appel à l'UGIF (Union Générale des Israélites de France), un organisme dirigé par des notables israélites français et qui regroupait pendant l'Occupation des services d'assistance destinées à la communauté juive, dont l’origine est ambiguë puisqu'elle fut créée à l'initiative des Allemands et de Vichy. « La mère de Dora, Cécile Bruder, est arrêtée le 16 juillet 1942, le jour de la grande rafle, et internée à Drancy. Elle y retrouve son mari pour quelques jours, alors que sa fille était enfermée à la caserne des Tourelles. Cécile Bruder est libérée de Drancy le 23 juillet. » Elle ne revoit pas Dora, qui est transférée à Drancy en août. « Elle fut de nouveau internée au camp de Drancy le 9 janvier 1943, et elle partit dans le convoi du 11 février 1943 à Auschwitz, cinq mois après son mari et sa fille. » Cécile Bruder y mourra.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Cécile Burdej épouse Bruder >

Dissertation à propos de Dora Bruder