Du contrat social

par

Livre I

Où l’on recherche comment l’homme passe de l’état de nature à l’état civil, et quelles sont les conditions essentielles du pacte.

 

Rousseau s’interroge sur le processus qui a conduit les hommes à la mise en place de la société. Il stipule que la plus ancienne de toutes les sociétés est la famille. Les premières sociétés étaient basées sur la liberté, pas naturelle mais plutôt conventionnelle. Il compare la famille à une société politique dont le père est le chef et les enfants les sujets. Le lien naturel entre le père et les enfants demeure aussi longtemps que les besoins de ces derniers sont satisfaits par le père ; tant que leur liberté est sujette à la sienne. S’ils décident de conserver un lien une fois qu’ils peuvent voler de leurs propres ailes, c’est plus par convention que par un besoin naturel.

Le droit dans la société ne doit pas être fondé sur la force « physique ». Par conséquent, on ne devrait obéir qu’aux puissances légitimes. Seules les conventions constituent une base légitime pour établir la société. Rousseau se demande par ailleurs comment l’esclavage peut exister, comment des hommes ont pu aliéner leurs semblables au point de les réduire à la servitude. Il questionne la théorie de Grotius selon laquelle l’esclavage viendrait de la guerre et pourrait constituer une base à la société. Rousseau pense que ce sont des États et non des hommes qui entrent en guerre, et lorsque les hommes entraînés dans cet engrenage par l’État qu’ils servent choisissent par exemple de déposer les armes, ils ne doivent ni être tués ni être réduits en esclavage. Il faut toujours remonter à une première convention. Il s’agit ici d’une résolution, d’un accord passé entre différentes parties. L’on ne peut former une société avec des personnes qu’on a réduites en esclavage. Il n’existe dans ce cas aucune convention, aucun consensus, car le maître tire des esclaves ce qu’il veut mais eux n’ont rien en retour. Il n’y a aucun lien qui les unit et si le maître vient à disparaître, l’« agrégation », loin d’être une société, devient éparse et cesse d’exister.

Rousseau (toujours en relation avec Grotius qui soutient qu’un peuple existe d’abord avant de s’élire un roi) pense qu’il est nécessaire de préalablement s’intéresser au processus de formation d’un peuple. Quelle est la forme d’association qui a conduit à la création d’un peuple ou plutôt d’une société ? Rousseau répond à cette question par le concept du « pacte social […], il s’agit de trouver une forme d’association qui défende et protège de toute la force commune la personne et les biens de chaque associé ». C’est le fondement même du contrat social, de la société. En devenant membre d’une société, chaque contractant abandonne une partie de sa liberté et accepte de se soumettre aux règles du contrat. Aucun contractant ne peut rebrousser chemin et s’il devient contrevenant, il peut être puni conformément aux dispositions coercitives fixées par le contrat qu’il a accepté. Selon Rousseau, cette ultime étape nous mène à l’état civil, un état contraire à l’état de nature, un état où nous sommes humanisés, où nous possédons une morale et des responsabilités.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Livre I >