Du contrat social

par

Pourquoi passer à l’état civil ?

Selon Rousseau, par le contrat social, le contractant renonce à sa liberté naturelle et à un accès infini à toutes ses tentations. Néanmoins, il y gagne la liberté civile ainsi que l’exclusivité de toutes ses propriétés. Contrairement à l’état de nature où c’est la loi du plus fort qui prévaut et aucun individu ne peut prétendre posséder indéfiniment ses biens car un plus fort peut les lui arracher à tout moment, l’état civil est régi par la volonté générale et aucun contractant ne possède plus de liberté qu’un autre ; ne peut empiéter sur la liberté d’un autre en essayant impunément de lui arracher ses biens. L’état civil, basé sur le pacte social, crée une telle égalité entre les citoyens qu’ils s y trouvent bien mieux qu’à l’état de nature car ils satisfont leurs intérêts mutuellement, ils s’aliènent les uns les autres sans possibilité pour l’un de prendre le dessus sur l’autre. Il peut arriver que les citoyens doivent se battre pour l’État, pour la patrie. Dans ce cas là, il lui rende ce qu’ils ont reçu de lui, la sécurité, la protection inébranlable qu’il leur fournit au quotidien. Contrairement à l’état de nature où ils devraient se battre pour leur survie individuelle, à l’état civil, ils n’ont pas à se battre pour soi car ils assurent mutuellement leur protection.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Pourquoi passer à l’état civil ? >

Dissertation à propos de Du contrat social