Emile ou De l'éducation

par

Sophie

Elle est une jeune fille éduquée pour être l’épouse d’Émile. Aussi imaginaire que le personnage précédent, elle est celle qui représente dans le traité de Rousseau la femme bien éduquée. Son éducation est relative à l’homme. Elle se doit de se conformer docilement aux normes sociales et d’être prête à assumer le rôle d’épouse et de mère.

         Le personnage de Sophie fait l’objet d’une vision sexiste de l’auteur. Ainsi, Sophie doit être soumise à l’homme parce qu’elle recherche sa compagnie du fait de son désir, mais également par nécessité. La Sophie de Rousseau est une femme fragile et absolument docile bien qu’elle soit plus habile et intelligente que l’homme dans certains domaines.

« Je ne veux pas pour cela qu’on trompe un jeune homme en peignant un modèle de perfection qui ne puisse exister ; mais je choisirai tellement les défauts de sa maîtresse, qu’ils lui conviennent, qu’ils lui plaisent, et qu’ils servent à corriger les siens. Je ne veux pas non plus qu’on lui mente, en affirmant faussement que l’objet qu’on lui peint existe ; mais s’il se complaît à l’image, il lui souhaitera bientôt un original. Du souhait à la supposition, le trajet est facile ; c’est l’affaire de quelques descriptions adroites qui, sous des traits plus sensibles, donneront à cet objet imaginaire un plus grand air de vérité. Je voudrais aller jusqu’à le nommer ; je dirais en riant : Appelons Sophie votre future maîtresse »

 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Sophie >