Essais

par

Faut-il douter de tout?

L’auteur définit la constance comme le fait de soutenir ses opinions même face aux réprobations les plus acerbes. Quel que soit l’impact et le degré d’étonnement soulevés par nos opinions, nous devons les maintenir. Pourtant, nous avons tous tendance à abandonner nos opinions et à embrasser celles des autres pour être en conformité avec eux. C’est une preuve de l’intolérance qui prévaut dans les sociétés humaines, car nous sommes incapables de nous accepter les uns les autres, tel que nous sommes vraiment. Nous devons avoir le courage et la témérité des stoïciens, dans leur rejet de l’empreinte des dieux sur nos vies, car c’est uniquement si nous montrons aux autres que nous avons droit à cette liberté d’opinion que cette dernière prévaudra. Seulement, nous choisissons d’être lâches et Montaigne cherche à comprendre pourquoi. Pour lui, les punitions les plus efficaces sont celles qui brisent et mettent fin à la couardise.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Faut-il douter de tout? >

Dissertation à propos de Essais