Fables

par

Les dieux

Les dieux :leur présence dans les fables est forte, comme elle l’était dans l’imaginairedes Grecs de l’Antiquité. Comme le veulent les croyances du temps, les dieux semêlent à la vie quotidienne des hommes, et des animaux. Leur route croise donccelle des hommes (« Le Bûcheron et Hermès », « Hermès etTirésias »), et parfois ils ont affaire à un animal (« Zeus et laTortue »). Ils apparaissent comme très semblables aux hommes, et cesderniers ont parfois le dessus sur eux, comme dans « Hermès etTirésias » où l’on voit le dieu qui a voulu se jouer du devin aveugleconfondu par ce dernier. Ils conservent dans la fable leurscaractéristiques : ainsi, Athéna est sage alors qu’Héraclès – demi-dieu –est brutal : frappant à coups redoublés une pomme qui se trouve sur sonchemin, Héraclès la voit grandir, et il frappe de plus belle, jusqu’à cequ’Athéna intervienne : « Arrête, frère ; cet objet, c’estl’esprit de dispute et de querelle ; si on le laisse tranquille, il restetel qu’il était d’abord ; si on le combat, voilà comment ils’enfle. » De même, Zeus est le roi des dieux, et les animaux, pour sesnoces, lui apportent des présents. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Les dieux >