J'accuse

par

Conclusion

Zola choisit la forme de la lettreouverte pour mener un véritable réquisitoire contre les coupables réels de l’Affaire,et pour plaider en faveur du capitaine Dreyfus, innocente victime d’un complot.C’est le contexte même de la Troisième République qui permet l’essor de lapresse et ainsi l’engagement de plus en plus prononcé des intellectuels. J’accuse devient alors un modèle dugenre, et l’article passe à la postérité comme la plus célèbre des lettresouvertes jamais écrites à un président de la République. Ce genre de texteouvre alors la voie à une littérature de plus en plus engagée à l’instar dupoème « Le Déserteur » de Boris Vian, lui aussi adressé à un président de la République,qui peut à plusieurs égards faire penser à l’article de Zola.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Conclusion >