L’affaire Courilof

par

L'administration du Tsar

Léon a également rencontré le Tsar et sa femme qui tient les rênes du couple et celles du pays, à en croire son caractère et sa domination face à son mari. Il va aussi entrer de plain-pied dans les arcanes du pouvoir politique et de l'administration. Sa découverte du monde politique révèle que les ministres et les hauts fonctionnaires n'ont aucun lien direct avec le peuple et ne se préoccupent pas de ses problèmes. Ces hommes de pouvoir gèrent leur image avec artifice, et sont totalement déconnectés de la rue. Les hommes politiques qu'il rencontre sont fermés, traditionnels, conservateurs et hermétiques à toute évolution dans quelque domaine que ce soit. Ils ne se préoccupent que d'eux-mêmes, de leur position, de leurs intérêts personnels, de leurs avantages, et se n’ont que faire du peuple, de la faim, de la pauvreté et des problèmes de corruption. Il les comparera à des insectes « Chaque petit insecte humain songeait à lui seul, à sa vie menacée d’insecte, haïssait et méprisait les autres ». A l'image de Kafka, Nemirovski critique vertement l'administration de son pays et surtout les fonctionnaires et le petit monde de la bureaucratie où l'immobilisme prime, au profit de la conservation de son poste et de son pouvoir personnel.

Inscrivez-vous pour continuer à lire L'administration du Tsar >

Dissertation à propos de L’affaire Courilof