L'aiguille creuse

par

Arsène Lupin

Peut-on décrire Lupin ? Expert en déguisement et changeant de personnalité mieux qu’un acteur de théâtre, Arsène n’a pas un physique propre. Dans ce roman, il se présente sous différents traits.

D’abord en la personne omniprésente d’un mort. C’est en effet le point de départ de l’intrigue : le grand Lupin est-il mort suite à un cambriolage ayant mal tourné ? Les premiers éléments le laissent croire et le cambrioleur fera tout pour que cette thèse soit acceptée, allant jusqu’à se servir d’un faux cadavre.
L’ombre de Lupin plane donc sur tout le roman même si on n’arrive pas à le saisir. A la fin du roman, on voit apparaître Lupin sous les traits de Louis Valméras, l’homme supposé avoir sauvé Raymonde des mains de Lupin.

Décrire physiquement Lupin n’est pas possible. Il change d’apparence, de traits et d’allure selon les circonstances. Cependant on peut retenir que c’est un bel homme, plutôt élancé et doté d’une grande force physique.

Une description de sa personnalité permet de mieux de le cerner. Deux mots suffisent pour cela : cambrioleur et gentleman.
-Lupin est un cambrioleur. Il a fait du vol non un métier mais un art. Avec lui point de menaces ou d’armes, tout est dans la minutie du plan ; ce qui rend ses cambriolages aussi spectaculaires qu’inexplicables. Il s’en prend à des personnages importants, ce qui le rend sympathique.

-Lupin est également un gentleman. Intelligent et cultivé, il a du charisme. Il est généreux et n’hésite pas à porter secours à ceux qui en ont besoin. Il est également doué d’une grande sensibilité. Ainsi, pour l’amour de Raymonde, il accepte de livrer son plus grand secret et de renoncer...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Arsène Lupin >

Dissertation à propos de L'aiguille creuse