L'aiguille creuse

par

Raymonde de Saint-Veran

Jeune fille orpheline, elle vit avec son oncle dans le château de ce dernier. Elle est décrite comme une fille forte « plus masculine que sa cousine ». Lors d’un cambriolage, elle se réveille et tire sur les cambrioleurs, blessant Arsène Lupin. Le tenant à sa merci, elle décide de ne pas le livrer et le soigne en cachette. Durant cette période, ils tombent amoureux l’un de l’autre. Guéri, Lupin va d’abord l’enlever et faire croire à sa mort. Son plan ayant été démasqué par Beautrelet, il va changer de tactique et participer à sa libération sous l’identité de Louis Valméras. Ils pourront alors officiellement se fiancer.

Par amour pour elle, Lupin va accepter de renoncer à l’aiguille creuse et à sa vie d’aventurier. Elle mourra à la fin du roman, en tentant de protéger Lupin.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Raymonde de Saint-Veran >

Dissertation à propos de L'aiguille creuse