L’Ensorcelée

par

Présentation

Roman raconté à la première personne, L’Ensorcelée  ou La Messe de la Croix-Jugan  est une œuvre de Jules Barbey d’Aurevilly qui a été éditée en 1854.

Située dans la presqu’île du Cotentin, en Normandie, la lande de Lessay est faite d’un sol sauvage, non cultivé, où l’ignorance abonde et la vie manque grandement malgré la prospérité des cultures des terres qui l’entourent. C’est une lande décrite comme un « passage redoutable » par l’opinion publique et où l’on ne traversait qu’à plusieurs, que ce soit de nuit ou de jour. Si l’on a parlé d’assassinats et d’attaques qui ont eu lieu dans le passé, ce ne fut pas les seuls faits remarquables car des évènements encore plus tragiques y seraient survenus. En effet, l’imagination publique fut attisée par les récits d’apparitions contés par les charretiers. Et alors même qu’il ne subsistait plus rien de l’abbaye de Blanchelande qui fut détruite à la suite de la révolution de 1789, les on-dit circulaient sur « d’effroyables scènes » qui s’y seraient passées, quelques années avant la révolution. Jules Barbey d’Aurevilly est loin d’infirmer ou de confirmer ces suppositions. Néanmoins, il se demande s’il ne s’agit pas là d’œuvre des « ennemis de l’Église » tout comme il se demande si l’incrédulité des peuples n’a pas réellement fait place à la corruption au sein même de ces lieux de recueillement.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Présentation >

Dissertation à propos de L’Ensorcelée