L’Ensorcelée

par

Le pâtre du vieux presbytère

Malgré sa station de berger ambulant et le mépris général qu’éprouvent les habitants de la région envers sa race, il fait preuve d’une grande fierté. C’est ce qui le pousse, lorsqu’il est humilié par Maître Thomas Le Hardouey à chercher vengeance. Mais la vengeance qu’il recherche lui donne un air cruel tout au long du récit. Une cruauté disproportionnée qui aime à tourmenter plus qu’il ne faut ceux qu’il tient pour responsables des torts qu’on lui a fait subir. C’est un personnage énigmatique qui apporte par ses pouvoirs une touche de mystère et de fantaisie au roman.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le pâtre du vieux presbytère >

Dissertation à propos de L’Ensorcelée