L'homme invisible

par

Résumé

Le charmant village d’Iping, dans le Sussex, au sud de l’Angleterre, est l’endroit rêvé pour une villégiature : le calme assuré, les habitants souriants, et un bon logement à l’auberge de Jenny et George Hall, les hôtes les plus sympathiques qui soient. C’est dans leur auberge qu’arrive un jour un étrange voyageur. Le temps est épouvantable : il vente, il neige, le froid est glacial. Rien d’étonnant à ce que ce voyageur porte un long manteau, des gants épais, une écharpe qui protège son visage, et un couvre-chef imposant. Ce qui est plus étonnant, c’est qu’il ne les enlève pas, pas plus que les lunettes qui dissimulent ses yeux. Et quel détestable caractère ! Il est bien peu aimable, ma foi, à peine courtois ! C’est peu dire qu’il ne cherche pas la compagnie des autres. Il exige qu’on le laisse en paix, repousse toute visite et prend ses repas tout seul. Un client fort disgracieux, voilà comment on peut décrire l’inconnu qui vient de prendre ses quartiers à l’auberge des Hall.

Cela dit, on le voit peu. Il ne sort de sa chambre qu’à la nuit tombée. Il semble qu’il occupe son temps à faire de la chimie et qu’il se livre à des expériences. Des fioles en grand nombre lui sont d’ailleurs livrées. La présence d’un tel individu dans une paisible communauté rurale ne peut qu’entraîner bruits et rumeurs. Qui est-il ? Un voleur ? Un criminel ? Pourquoi semble-t-il se cacher ? Pourquoi ne l’aperçoit-on que la nuit, et toujours vêtu de cet étrange costume ?

Et puis un étrange incident a lieu. Un soir, un chien a mordu l’homme à la main, allant jusqu’à lui arracher un gant. En hôte prévenant, Mr Hall a suivi son client jusqu’à sa chambre afin de s’assurer qu’il n’était pas gravement blessé. Quelle n’est sa surprise en constatant que l’étranger n’a pas de main ! Là où le chien l’a mordu en lui arrachant le gant, il n’y a rien.

Cependant, un nouvel événement vient alimenter les discussions des villageois autour de leur pinte de bière : un cambriolage a eu lieu dans le village ! En fait, c’est le mystérieux étranger qui est coupable. Son mobile : il est à court d’argent et ne peut plus payer son logis. Un jour, Mrs Hall vient lui réclamer le montant de sa note, il la reçoit mal, et sous l’emprise de la colère lui révèle un fait stupéfiant : il est doué d’invisibilité. Ses vêtements ne recouvrent qu’un corps parfaitement transparent. Il prend la fuite et, bien évidemment, personne ne voit où il est parti.

Mais l’homme a laissé dans sa chambre ses livres et ses nombreuses notes. Comment faire pour les récupérer ? Il choisit de se faire seconder par Thomas Marvel, un pauvre clochard qu’il terrorise et force à lui porter assistance. Mais Marvel ne veut pas servir un tel maître, et il profite de leur retour à Iping pour donner l’alerte : une poursuite s’engage, qui les mène à la petite ville de Port-Burdock. Marvel se précipite au poste de police et demande sur un ton suppliant à ce qu’on le mette en cellule, tellement il a peur.

Mais l’homme invisible est blessé ! On lui a tiré dessus. Il trouve refuge dans la maison du docteur Kemp, à qui il révèle son identité : il se nomme Griffin, et tous deux se sont connus au temps où ils fréquentaient la faculté de médecine. Il lui explique que ses travaux de recherche sur l’optique l’ont conduit à cette découverte : il peut rendre un corps invisible. Il a été son propre cobaye, et le résultat est là. Un problème, cependant : l’état d’invisibilité de Griffin est permanent, et il cherche le moyen d’inverser le processus. C’est alors qu’il propose à Kemp un plan hallucinant : grâce à cette découverte, ils pourraient dominer les autres, donc le pays tout entier ! Kemp est un homme raisonnable, qui reconnaît effectivement la grandeur de la découverte de son ancien condisciple, mais qui mesure en outre la folie du projet de Griffin. De toute façon, il a déjà averti la police de la présence du blessé sous son toit, et les propos délirants de Griffin lui confirment la sagesse qu’il a eue en avisant les autorités. Cependant, Griffin parvient à s’échapper. Il quitte la ville non sans avoir lancé cette menace au docteur Kemp : il sera la première victime du règne de terreur qu’il entend imposer au pays.

Kemp est tout prêt à aider les autorités à mettre Griffin hors d’état de nuire, et se propose comme appât. Mais Griffin possède l’atout majeur qu’est son invisibilité. Il se glisse jusqu’à la maison de Kemp, s’y introduit, et révèle sa présence pour mieux savourer sa vengeance : il va tuer le docteur. Ce dernier parvient à s’échapper et prend la fuite vers la ville où il donne l’alerte. Les habitants se ruent à son secours, s’emparent de Griffin et le lynchent. L’homme invisible trouve là une mort affreuse.

C’est alors qu’un phénomène étrange apporte la triste conclusion de cette lugubre histoire : la foule assiste à la lente réapparition du corps de Griffin, à qui la mort a rendu le don d’être vu des autres. Quand le corps nu et couvert d’ecchymoses est entièrement visible, un policier présent lui accorde la marque de respect que l’on doit à toute personne décédée : il le dissimule au regard des spectateurs en le faisant couvrir d’un drap.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >