L'homme invisible

par

Thomas Marvel

Il est le deuxième individu dont on nous fait une véritable description dans ce roman. En s'adressant à nous, l'auteur nous dresse le portrait de ce personnage, qui semble ne pas avoir hérité d'un physique gracieux et dont l'aspect rond et débraillé est très accentué : « un homme à grosse figure mobile, au nez en forme de protubérance cylindrique, à la bouche lippue et flasque, à la barbe bizarre et hérissée. Son corps avait une tendance à l’embonpoint et ses membres courts accentuaient encore cette disposition ». Ce célibataire endurci se trouve sur le bord de la route à observer une paire de bottes lorsqu'il rencontre pour la première fois M. Griffin.

M. Marvel n'a pas une très bonne opinion de sa personne, il se dénigre souvent tout seul, sous les yeux de l'homme invisible, se rabaissant et rappelant ses faiblesses : « Je suis bien le plus mauvais instrument que vous puissiez avoir... car je ne suis pas fort », « Je n’ai pas les nerfs, je n’ai pas la vigueur qu’il faudrait pour ce que vous désirez ». C'est par peur et par faiblesse qu'il ira voler à Iping pour le compte de M. Griffin. Il parviendra cependant à échapper au bonhomme en profitant d'un moment d'inattention, et utilisera l’argent volé pour ouvrir une auberge intitulée : « L’Homme Invisible ».

Inscrivez-vous pour continuer à lire Thomas Marvel >

Dissertation à propos de L'homme invisible