La bibliothécaire

par

Conclusion

Gudule se fait l’apôtre du goût de la lecture dans son livre La Bibliothécaire. Elle met en avant la magie du livre, elle fait de l’œuvre littéraire une construction qui survit à son auteur génération après génération. Elle en fait des mondes qui gagnent en pertinence et en richesse grâce aux influences qu’ils ont les uns sur les autres. L’auteure transporte ses personnages à travers de nombreuses couvertures, en faisant d’eux des spectateurs, mais aussi, par leurs observations, les auteurs de leur propre histoire.

Cette démarche de traiter comme un sujet l’art que l’artiste pratique lui-même se retrouve dans tous les domaines : au théâtre dans L’Illusion comique de Corneille par exemple, en poésie chez Mallarmé avec le « Sonnet en X », ou bien au cinéma dans La Rose pourpre du Caire du réalisateur Woody Allen.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Conclusion >

Dissertation à propos de La bibliothécaire