La bibliothécaire

par

Résumé

Au début de son œuvre, Anne Duguël rend hommage « aux bibliothécaires et aux documentalistes, pour leur remarquable travail auprès des jeunes, dans l’approche du livre-plaisir. »

Depuis trois semaines, à travers sa fenêtre, Guillaume observe la vieille femme de l'appartement d'en face écrire jusqu'à une heure du matin. Une fois sa lampe rose éteinte, « une jeune fille se glisse dehors. Ses cheveux dansent sur ses épaules. Elle se met à courir et disparaît bientôt au bout de la rue. » Ce soir-là, Guillaume se décide à lui parler. Mais lorsqu'il se met à sa poursuite, la fille ne semble pas entendre ses appels et continue sa course à travers les rues sombres de Paris, jusqu'à la bibliothèque municipale. L’adolescent pénètre dans le bâtiment via une petite porte qu’a empruntée la fuyarde. À l'autre bout de ce qui semble être un labyrinthe, les deux visiteurs clandestins atterrissent dans « une immense pièce, violemment éclairée. […] des rayonnages couvrent les murs et s'alignent les uns derrière les autres, formant d'étroites allées. » Cependant, ils se voient contraints de rebrousser chemin aussitôt car un gardien a été alerté par les cris de Guillaume.

Une fois dehors, la jeune fille lui narre son histoire : elle s'appelle Ida et elle est en fait la grand-mère qui vit en face de chez lui. Elle apparaît toutes les nuits grâce aux mémoires que la vieille dame est en train d'écrire, dont le rêve a toujours été de devenir...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de La bibliothécaire